Menu

Il y a quelques semaines, la Section PICARDIE a été interpellée par une collègue qui s'interrogeait sur les questionnements insistants de son employeur quant à son état de santé.

A ce sujet, la CNIL a fait un rappel majeur qui confirme le maintien d'un certain nombre de règles malgré la promulgation de l’état d’urgence.
(https://www.cnil.fr/fr/coronavirus-covid-19-les-rappels-de-la-cnil-sur-la-collecte-de-donnees-personnelles-par-les#tests-s%C3%A9rologiques)

La collecte de données de santé reste strictement encadrée par la législation.

A la lecture, il est difficile de ne pas faire un parallèle avec les personnes que nous accompagnons. En Avril 2017, le HCTS écrivait : « Le respect de la confidentialité s'inscrit au cœur du travail social. Il correspond au droit au respect de la vie privée et garantit la confiance indispensable entre la personne et l'intervenant ».
(https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/caractere_perso_personnes_accompagnees_proteger-partager.pdf)

Cette crise sanitaire génère des inquiétudes tant sur le plan personnel que professionnel. Comme souvent dans ce genre de situation, il est bienvenu de déclencher une veille sociale plus approfondie.
Ce Vendredi, la Section PICARDIE organise un débat numérique sur l'impact de la crise sanitaire sur nos pratiques professionnelles ».

Si vous avez oublié de vous inscrire, ne tardez plus à nous envoyer un mail : section.picardie@anas.fr



Le Jeudi 18 Juin 2020 | Commentaires (0)

La Section PICARDIE de l'ANAS vous invite à prendre connaissance de son bilan annuel.

N'hésitez pas nous faire part de vos remarques et/ ou suggestions par mail (section.picardie@anas.fr)

Bonne lecture !



Le Lundi 15 Juin 2020 | Commentaires (0)

Dans le cadre de ses études de psychologie, une assistante sociale hospitalière a sollicité la Section PICARDIE. Elle effectue une recherche sur le télétravail des travailleurs sociaux.


Vous trouverez ci- joint le questionnaire élaboré :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSd4-4fGOXVO0mgrUPgXcTIhqq857cm_bPmzM57MqsqED5pBbQ/viewform?usp=sf_link

Les réponses sont anonymes et collectées via Google form.

Dans un second temps, elle voudrait organiser un focus group pour trois autres paramètres plus qualitatifs. Ce focus group pourrait être virtuel (via Zoom).

Si vous souhaitez la contacter, n’hésitez pas à adresser un courriel à la Section PICARDIE (anas.picardie@anas.fr), il lui sera transféré.

Le Lundi 8 Juin 2020 | Commentaires (0)

Ce Vendredi 06 Mars 2020, la Section PICARDIE de l’ANAS se réunissait autour de la thématique des violences conjugales.

Avec l'appui technique de Madame DEFONTE, assistante sociale en commissariat de police, cette rencontre a été l'occasion de réfléchir sur la définition de la personne vulnérable et sur l'application du secret professionnel en de telles circonstances.

Sur ce sujet, nous vous invitons à lire ou à relire l’article de Laurent Puech du 26/10/2019 : « La législation du secret professionnel ne s'applique pas aux femmes victimes dans leur couple ? ».

>>>>> https://secretpro.fr/blog/laurent-puech/legislation-secret-professionnel-victimes <<<<<

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, bonne lecture.



Le Mardi 10 Mars 2020 | Commentaires (0)
L'APF France Handicap recherche pour son ESAT à Rivery un ( e) assistant ( e) de service social.
Le poste est un temps partiel de 20% équivalent à une journée par semaine.
 
Les candidatures sont à adresser à Madame Cécile CASSELEUX.

Le Mardi 18 Février 2020 | Commentaires (0)

La Journée mondiale du travail social aura lieu le 17 Mars 2020.

Cette année, le thème « la promotion de l'importance des relations humaines » a été créé pour renforcer l' accent sur l'interdépendance internationale des personnes et la nécessité d'un changement dans les politiques et la prestation des services sociaux.

En savoir plus: https://www.ifsw.org/social-work-action/world-social-work-day/world-social-work-day-2020/


Journée mondial du travail social 2020
La Section PICARDIE de l'ANAS encourage l'ensemble de ses sympathisants et/ou adhérents à mener des actions locales à l'occasion de cette journée.
Nous vous proposons de partager ici (en commentaire) vos initiatives que nous aurons plaisir à soutenir.

 

Le Vendredi 20 Décembre 2019 | Commentaires (0)

La Section PICARDIE est régulièrement interpellée par des collègues sur des demandes institutionnelles qui semblent être en opposition avec notre déontologie.


Qu'est-ce qu'elle a ma posture professionnelle?
Notre réunion du 01er Mars 2019 a permis d’échanger sur ce sujet et d’apporter un éclairage sur le code de déontologie, le code de l’Action Sociale, le droit du travail, la fiche de poste, les droits des personnes que nous accompagnons…

Dans un contexte d’équilibre parfois fragile entre les enjeux institutionnels et l’exercice de notre métier -en lien évidemment avec les personnes accompagnées-, ils sont de véritables « outils » de travail. Ils permettent une réflexion profonde sur la posture professionnelle et apportent de précieux éléments de réponses spécifiques.

N’en déplaise à certains, dans cette réflexion, les cours de Politiques Sociales et de Droit ont la part belle ;-)

La section PICARDIE vous invite à relire notre référentiel professionnel qui permet de (re)trouver les repères nécessaires à l’exercice de notre profession, de réfléchir sur nos fiches de postes voire même de contribuer à leur élaboration et/ ou à leur mise à jour…

Bonne lecture…

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/deass_arrete_ssaa1812300a_annexes_i_et_ii.pdf?fbclid=IwAR2DKpN210tZ7IF0j7tC1_N_sirH167C60JtT2FahdRsg1-uypZsCjaQv5k

Le Vendredi 20 Décembre 2019 | Commentaires (0)

"Un colloque sur les spécificités du travail social auprès des personnes placées sous main de justice était organisé par l'organisme de formation Apradis le 8 novembre à Amiens. Il y aura beaucoup été question de la façon d’oeuvrer en faveur des droits sociaux, dans un contexte où la contrainte pèse tant sur les publics que sur les professionnels".

Lire la suite:
https://www.lemediasocial.fr/le-travail-social-en-prison-faire-avec-la-contrainte_TIttBV?fbclid=IwAR0UbdJqyBud_RiRbgKbY1th7FBpvUf54GH5va6dE_L1nkaRlKfURLpe3YM



Le Samedi 16 Novembre 2019 | Commentaires (0)

Les MDPH de notre région ont mis en place des documents de liaison relatifs à la situation de handicap d'origine psychique à joindre en complément des pièces obligatoires



Le Lundi 21 Octobre 2019 | Commentaires (0)

L’APRADIS a actuellement 14 étudiants de 1ère année sans stage.
Ce stage est de 8 semaines (stage d'observation) et n'est donc pas gratifiable.
Il débute le 4 Novembre 2019 pour se terminer le 14 Février 2020 (5 semaines de regroupement et 2 semaines de congés durant cette période).

Les objectifs de cette 1ère période de formation pratique sont :
- Appréhender les missions d'un service, d’un service, d’un établissement, d’une institution et du service social,
- Identifier les fonctions et les activités de l'assistant de service social,
- Repérer les caractéristiques d'un territoire et ses acteurs,
- Repérer les difficultés du public accueilli ou accompagné,
- Confirmer son projet professionnel.

Si vous avez la possibilité d'accueillir un (e ) de ces étudiants (es), merci de vous rapprocher d’Adeline PRUVOT à l’APRADIS d’Amiens.



Le Lundi 21 Octobre 2019 | Commentaires (0)

La séance inaugurale du 2ème mandat du Haut Conseil du Travail Social, aura lieu le 18 Novembre 2019.

Dans ce cadre, il est proposé à l’ANAS de soumettre des thèmes à inscrire dans le futur programme du HCTS.
La Section PICARDIE tient à associer ses adhérents et sympathisants à cette réflexion. Vous êtes donc invités à nous soumettre vos idées accompagnées d'un court argumentaire par mail: section.picardie@anas.fr.
Le CA choisira ensuite parmi toutes les propositions les thèmes qui seront portés par l'ANAS.

Pour rappel, à ce jour, le HCTS a traité des sujets suivants :
- Définition du travail social,
- Partage d’informations,
- Travail social et dérives radicales,
- Travail social et intelligence artificielle,
- Développement social,
- Participation des personnes accompagnées,
- Travail social et usages du numérique,
- Ancrage territorial du HCTS.



Le Samedi 5 Octobre 2019 | Commentaires (0)

Le 8 Novembre 2019, de 9h30 à 17h00, l’APRADIS organise une journée d’étude intitulée « Sanctions pénales et travail social ».

En croisant l’expérience d’anciens détenus et de professionnels, avec le regard d’auteurs et de chercheurs travaillant sur cette thématique, cette journée d’étude vise à ouvrir des pistes de réflexion sur les questions éthiques et pratiques qui traversent aujourd’hui le travail social auprès des personnes placées sous-main de justice.



Le programme de cette journée est accessible via le lien suivant : Programme.

Vous pouvez vous inscrire en cliquant directement sur ce lien : Inscriptions.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter le 03.22.66.33.99.



Le Samedi 5 Octobre 2019 | Commentaires (0)

Le SAVS/ SAMSAH de l’APF France Handicap à AMIENS, recherche un ( e) assistant ( e) de service social.
Ils interviennent auprès de personnes en situation de handicap moteur, avec ou sans troubles associés.

Il s’agit pour le moment d’un poste à mi-temps en CDD qui pourrait évoluer d’ici Juin 2020 en CDI à temps complet. Débutant accepté.
Les candidatures sont à adresser à Madame BECQ, Directrice (43 rue Sully, 80000 AMIENS).



Le Samedi 5 Octobre 2019 | Commentaires (0)

Il est peut- être temps pour vous de sortir vos ouvrages de leurs placards :-/
Vous savez, ceux dont on a du mal à se séparer et que finalement, on n’a plus ouverts depuis des années ?...

Ils vous ont aidé pour votre admission à l’école, à être diplômé ou encore à mieux comprendre les spécificités d’une politique sociale, d’une institution, d’un public…
>>> PARTAGEZ- LES : donnez, prêtez, vendez… une seule règle s’impose : la convivialité :-)

La Section de l’ANAS PICARDIE vous invite à sa première bourse aux livres. Un événement gratuit où il suffit de venir… avec des livres (ou des sacs vides… à remplir)… et sa bonne humeur :-D

Rendez- vous le Vendredi 13 Septembre 2019 à partir de 18 heures à la Maison pour Tous de Rivery (63 Rue Baudrez, 80136 Rivery)

PS : N’hésitez pas à partager l’information, l'affiche est libre de droit ;-)

Pour s'inscrire, c'est ici: https://doodle.com/poll/3za7tz5bdr47qxtz


Première bourse aux livres de l'ANAS PICARDIE

Le Dimanche 21 Juillet 2019 | Commentaires (0)

Dans un contexte où réduire sa consommation d'énergie est un enjeu financier et environnemental, les habitants d'Amiens Métropole sont invités à découvrir le niveau d'isolation de leur maison grâce à une carte thermographique.
Une étude dont pourrait se saisir les assistants sociaux proposant des accompagnements visant l'amélioration de l'habitat notamment.



Le Samedi 11 Mai 2019 | Commentaires (0)
Dans la continuité de nos échanges, la Section PICARDIE de l’ANAS vous invite à découvrir/ à redécouvrir un article de Guillemette Faure « En entreprise, dire non c’est positif ».
Etre assistant (e) de service social, c’est aussi (généralement) être l’employé (e) d’une personne physique et/ ou morale. Vous trouverez dans cet article quelques références intéressantes qui étayent nos réflexions sur la charge de travail voire également le sens du travail. Ces quelques lignes pourraient vous amener à réfléchir sur notre profession (souvent présentée comme une vocation) qui parfois se confronte au monde du travail.
Le parallèle avec la « parentalité positive » est audacieux et ne devrait pas manquer de vous faire réagir. Il nous offre l’occasion de vous présenter un ouvrage sur le passage de l'enfance à l'âge adulte : «  Les renoncements nécessaires » de Judith  VIORST.


Extrait de l’article:
 « La capacité à décider de ce que l’on fait, plutôt qu’essayer de tirer du sens de tout ce qui nous est imposé ».
« Quand Diana KANDER intervient en entreprise, elle demande aux employés de fermer les yeux et de lever la main s’ils pensent travailler sur des projets qui n’aboutiront pas. Le résultat est effrayant, assure-t-elle ».
« Quand on cède à tous leurs désirs, on les prive de l’opportunité de trouver des solutions en s’adaptant à ce qu’ils ont».


https://www.lemonde.fr/m-actu/article/2017/08/01/en-entreprise-dire-non-c-est-positif_5167298_4497186.html


N’hésitez pas à partager vos réactions, bonne lecture.

Le Vendredi 15 Mars 2019 | Commentaires (1)

Présentée par Sarah TOULOTTE sous la direction d'Emmanuel JOVELIN (Soutenance le 14/12/2016)


http://docnum.univ-lorraine.fr/public/DDOC_T_2016_0220_TOULOTTE.pdf

Le Vendredi 8 Mars 2019 | Commentaires (0)

La détérioration des services publics suit partout un même protocole : la Poste, la SNCF, la RATP, les hôpitaux justifient de la même manière les réformes en cours, avec les mêmes effets ravageurs. En pistant les étapes de ces procédures, cet essai s’interroge sur un autre aiguillage possible.


https://laviedesidees.fr/Le-crepuscule-des-services-publics.html

Le Vendredi 8 Mars 2019 | Commentaires (0)

"Chaque semaine, depuis 2014, Christine Defonte reçoit dans un bureau du commissariat d'Amiens une vingtaine de femmes et les aide à se séparer de leur conjoint violent"


https://www.20minutes.fr/societe/2467583-20190307-violences-faites-femmes-christine-assistante-sociale-aupres-victimes?

Le Vendredi 8 Mars 2019 | Commentaires (0)

La Section PICARDIE de l’ANAS s’est réunie le 01er Mars 2019 autour de la thématique
« Assistant de service social aujourd’hui, quel positionnement professionnel demain ? »


Cette soirée débat a été animée à partir de 3 questionnements :
  • Le code de déontologie sert-il à quelque chose ?
  • Le secret professionnel existe-t-il encore ?
  • Le métier d'assistant social peut-il disparaître ?
Nous introduisons nos échanges sur le pouvoir de réagir des assistants sociaux face à des commandes institutionnelles qui mettent en tension notre déontologie. Les événements récents démontrent que les moyens de faire changer les directives ne sont plus des manifestions de masse mais des argumentaires experts médiatisés qui parfois sont produits par un collectif de professionnels dont l’ANAS.
Références :
  • « Non au fichage des mineur.e.s non accompagné.e.s ! », ANAS, 28/02/2019
  • « Avec SIREVA, souriez, vous êtes fichés ou quand une grille d’évaluation s'empare de votre vie privée », ANAS, 17/04/2019
  • « Recours des associations contre la circulaire du 12 décembre : la décision du Conseil d’Etat retient l’essentiel des points soulevés par les associations », ANAS, 20/02/2018
A l’occasion de nos échanges sur le code de déontologie, nous avons réaffirmé :
  •  Qu’il délimite les conditions morales et éthiques dans lesquelles devrait s’exercer notre profession
  • Qu’il régit les relations entre les professionnels du secteur social et avec les personnes accompagnées
Il nous permet de retrouver l’essence de notre pratique professionnelle.
 
Un parallèle avec le code de déontologie médical permet de travailler sur la notion de temporalité entre la production d’un code de déontologie et son inscription dans la loi. Cet exemple permet également de modérer l’intérêt bienveillant que pourrait avoir un gouvernement de procéder à cette « reconnaissance ».
Notre code de déontologie reprend des valeurs de textes – législatifs-  fondamentaux tels que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et de l’Enfant sur lesquels les professionnels peuvent également s’appuyer.
A ce propos, nous partageons le constat qu’il est de plus en plus difficile de maintenir notre veille sociale ce qui peut fragiliser notre posture professionnelle. Le partage de connaissances entre professionnels peut être un moyen d’y pallier d’autant que l’on ne peut être expert de tous les sujets et que la législation semble de plus en plus productive.
Référence :
« Politiques sociales et de santé : Comprendre et agir » (Yvette Rose Rayssiguier, et Michel Laforcade)
 
Nous avons repris la définition du secret professionnel dans l’idée qu’au fil des années, nous sommes parfois amenés à construire nos propres représentations sur ce sujet.
Malgré notre attachement au fait que nous soyons astreints au secret professionnel par notre profession, ce secret est égal au secret professionnel par état, par fonction, par mission.
Pour autant, nous réaffirmons que le « secret partagé » n’existe pas surtout qu’il induit injustement l’idée que tout peut être révélé du moment que le partage d’informations se fait entre 2 professionnels tenus au secret professionnel.
Il convient davantage de parler de partage d’informations à caractère secret avec l’accord de la personne et surtout pour son bénéfice.
Référence :
« Secret partagé ou partage d'information à caractère secret ? », Laurent Puech, 27/07/2014
Nous échangeons sur le droit à l’oubli, sur l’opportunité pour la personne de débuter un accompagnement avec un nouvel assistant social sans être crédité du passif partagé avec le professionnel précédent. Faut- il nécessairement donner beaucoup d’informations à un collègue qui « prends le relais »? Avoir peur de « faire des doublons » ? De recommencer certaines démarches ?
La mission de l’assistant de service social serait- elle donc d’obtenir un résultat plutôt que d’accompagner les personnes quelle que soit l’issue ?
La disparition de la profession d’assistant social est une crainte qui semble avoir toujours existé. L’histoire démontre que notre métier évolue mais que personne n’a intérêt à ce qu’il disparaisse. Avec la réforme de la formation, il se pourrait que nous soyons amenés à gérer « exclusivement » les situations les plus complexes…
Référence :
Le service social à l’épreuve de l’entreprise, les formes contemporaines d’exercice du métier, thèse de doctorat de sociologie de Sarah TOULOTTE

Le Samedi 2 Mars 2019 | Commentaires (1)




Partager ce site

   
     
Rss
Facebook