Menu

Le dispositif P.A.N.I.E.R.S., destiné à favoriser l’accès, pour les personnes en situation de précarité, à des produits issus de l’agriculture biologique locale, démarre sur le territoire de la CC2SO.
Il est possible d’en bénéficier dès maintenant, sous conditions de revenus, en s’adressant à la MDSI de Poix-de-Picardie (1, rue Ferdinand Beaumont – 03 60 03 43 40).
Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site dédié : paniers-hdf.fr/site/p-a-n-i-e-r-s-demarre-dans-la-somme/


P.A.N.I.E.R.S, c'est quoi? 
Pour en savoir plus: https://youtu.be/2G6j_n3Wnks

Le Mercredi 12 Octobre 2022 | Commentaires (0)

Dans le cadre du réseau d'appui et d'accompagnement des parents, l'association "Autisme Amiens" propose un cycle de 4 formations gratuites pour les parents d'enfants porteurs d'un TSA sur la thématique: "Diminuer les comportements inadaptés et augmenter les comportements adaptés au quotidien chez des enfants présentant un TSA"


https://www.autismeamiens.com/

Le Mercredi 12 Octobre 2022 | Commentaires (0)

Le 05 Mai 2022, l'ARS et le CREAI des Hauts- France proposaient un colloque "Regards croisés sur la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap".
Cette journée, placée sous le signe de la réflexion, du partage et des émotions a été l'occasion d'aborder 4 thèmes:
• La liberté à la vie affective et/ou sexuelle,
• L’éveil à la vie affective et/ou sexuelle,
• La rencontre et l’expérience de la relation amoureuse et/ou sexuelle dans le cadre de l’institution,
• Du non-consentement à la violence.
Le 05 Mai 2022, l'ARS et le CREAI des Hauts- France proposaient un colloque "Regards croisés sur la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap".
Cette journée, placée sous le signe de la réflexion, du partage et des émotions a été l'occasion d'aborder 4 thèmes:
• La liberté à la vie affective et/ou sexuelle,
• L’éveil à la vie affective et/ou sexuelle,
• La rencontre et l’expérience de la relation amoureuse et/ou sexuelle dans le cadre de l’institution,
• Du non-consentement à la violence.


Le replay est disponible: https://youtu.be/ESsiGvKVpBE

Le Mercredi 12 Octobre 2022 | Commentaires (0)

La MDPH de la Somme propose au sein des MDSI notamment, un accueil par des conseillers administratifs et sociaux pour:
– conseiller, informer et renseigner sur les droits et prestations de la MDPH
– accompagner les personnes handicapées et/ou leurs familles dans leurs démarches
– aider à la constitution du dossier, à la formulation du projet de vie
– expliquer les courriers de la MDPH...
La prise de rendez-vous s’effectue via le site rdv-solidarites.fr ou avec un QR code dédié


Accueil de la MDPH (80) dans les territoires samariens

Le Mercredi 12 Octobre 2022 | Commentaires (0)

Bébé, Jason LUKASI a été placé à l'Aide Sociale à l'Enfance, dans l'Oise. Désormais âgé de 20 ans, il travaille comme mannequin et témoigne de son parcours à Romane IDRES, pour France Info.


https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/oise/jason-lukasi-petit-garcon-issu-de-la-protection-de-l-enfance-devenu-mannequin-j-ai-compris-que-mon-avenir-ne-dependait-que-de-moi-meme-2590252.html

Le Mercredi 12 Octobre 2022 | Commentaires (0)

Le mandat du bureau de la Section PICARDIE de l’ANAS est arrivé à échéance.


Mais que fait l'ANAS? Elle recrute
Depuis la création de notre Section, ses membres ont permis une dynamique bienveillante, positive et constructive. Mais, malheureusement, comme pour beaucoup, la crise sanitaire a brusquement freinée nos actions.
Pour autant, portés par l’énergie que chacun a déployé tout au long de ces 3 années, il nous tient à cœur de permettre à la vie de notre Section de se poursuivre.

Ainsi, les membres du bureau actuel souhaitent organiser de nouvelles élections en début d’année prochaine (2022).
Quelque soit votre envie et vos possibilités, chacun de vous est bienvenu : pour assister aux réunions, participer à la concertation professionnelle, réfléchir aux actions, organiser, soutenir…

Dans la vie associative, l’accueil de nouvelles énergies est indispensable. Pour l’ANAS, cette ouverture est aussi gage d’une meilleure objectivité et d’un renouvellement de nos engagements confraternels.

Si vous vous questionnez sur cette perspective, n’hésitez pas à nous contacter afin que l’on réponde à toutes vos questions. Vous nous avez toujours démontré votre attachement à cet espace d’échanges et de partages. Nous espérons trouver parmi vous les futurs membres de notre Conseil d’Administration, notre futur(e) Président(e) de Section, notre futur(e) Secrétaire de Section, notre futur(e) Trésorier de Section.

Vous pouvez dès aujourd’hui adresser vos questionnements/ ou votre candidature à : section.picardie@anas.fr

Au plaisir de vous lire, de vous retrouver, de vous rencontrer :-)

Le Lundi 4 Octobre 2021 | Commentaires (0)

Chers (ères) collègues,
La Section PICARDIE s'est vue proposer un thème pour l'une de ses prochaines réunions: "la sécurité sociale alimentaire".


La sécurité sociale alimentaire: quesako?
Vous en avez déjà entendu parlé, vous? Sinon, nous vous invitons à en savoir plus en moins de 4 minutes! 
https://youtu.be/pRjwrJZS-Ro. Bon visionnage :-)

La perspective de mener une réflexion confraternelle sur ce sujet vous semble opportune?
 
Pour en apprendre d'avantage et nourrir votre réflexion: https://securite-sociale-alimentation.org/la-ssa/

Le Dimanche 30 Mai 2021 | Commentaires (0)

En France, environ 220 000 femmes sont victimes de violences conjugales, par an. C’est dans ce contexte que s’inscrit nouvellement l’association « L’Iris Bleue », à Sailly-sur-la-lys (62840).
Avec pour objet la prévention et la prise en charge des violences faites aux femmes, l’association s’engage depuis le 8 mars 2021 en s’implantant dans un milieu excentré des grandes agglomérations.
Céline a accepté d'en dire plus à la Section PICARDIE de l'ANAS...


Association "L'Iris Bleue": pour la prise en charge et la prévention des violences conjugales
« Nous sommes assistants sociaux, infirmière en psychiatrie, mais avant tout nous avons été des enfants, des adultes, touchés par cette problématique. Notre objectif au long terme est de pouvoir intervenir avant, pendant et après les violences au sein d’un lieu unique : actions de sensibilisation et de prévention, création d’un accueil de jour, d’une collecte alimentaire ainsi qu’un vestiaire solidaire et la création d’un « lieu de vie » composés de logements autonomes.
Notre souhait est de débuter par des actions de prévention, ouvertes au grand public, dès la rentrée 2021. Ces actions seront construites par l’ensemble des membres actifs et des partenaires, qui occupent une place primordiale dans le développement de nos projets associatifs. Pour prévenir les violences au sein du couple, la sensibilisation dès le plus jeune âge et tout au long de la vie nous parait indispensable, à l’école comme à la maison, au travail comme à l’extérieur du domicile. Parler des violences conjugales, c’est évoquer toutes les formes de violences. Evoquer des sujets comme la répartition des tâches, le respect, le consentement, la charge mentale, l’épuisement parental, sujets dits « tabous », amène progressivement l’individu à se questionner sur ses propres relations interpersonnelles. C’est sur cet aspect que nous voulons travailler en premier.

Pour cela, nous avons besoin d’être rejoint par un maximum de personnes : professionnels du social, de la relation d’aide, de la petite enfance, anciennes victimes, mais surtout chaque citoyen sensible à cette cause. La cotisation, de 15€ la première année, nous permet de subvenir aux besoins de fonctionnement de l’association. Durant les premières années d’existences, ce seront ces cotisations qui représenteront nos principales ressources. C’est pourquoi nous proposons à toute personne souhaitant s’investir avec nous de devenir membre à part entière par l’adhésion. Nous recherchons des adhérents, mais aussi des structures partenaires : associations, institutions, entreprises, etc. C’est en créant un collectif que nous arriverons à développer au mieux notre projet !

Si cette initiative fait écho à votre parcours, à votre personnalité, et vous donne envie de vous engager auprès de notre association, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou vous rendre sur notre site internet ! »

Pour en savoir plus sur l'association "L'Iris Bleue" et retrouver leur actualité: 
Site : https://l-iris-bleue.s2.yapla.com/fr/
Page Facebook : https://www.facebook.com/lirisbleue
Adresse mail : contact.lirisbleue@gmail.com

Le Dimanche 30 Mai 2021 | Commentaires (0)
Petit rappel sur l'enregistrement des assistants de service social au répertoire ADELI
"Les assistantes, assistants ou auxiliaires de service social sont tenus, dans le mois qui suit leur entrée en fonction, de faire
enregistrer à la préfecture leur diplôme, brevet, titre ou certificat.
Tout changement de résidence professionnelle hors des limites du département oblige à un nouvel enregistrement. La même
obligation s'impose aux personnes qui, après plus de deux ans d'interruption, veulent reprendre l'exercice de leur profession.
Dans chaque département, le préfet dresse annuellement la liste des personnes qui exercent régulièrement une des professions
visées au présent chapitre en indiquant la date et la nature des diplômes, titres ou certificats dont elles sont effectivement pourvues.
Cette liste est insérée au recueil des actes administratifs de la préfecture. Elle est remise au directeur départemental de la population qui la tient à la disposition des intéressés. Une copie certifiée en est adressée au ministre de la Santé publique et de la
Population." 

Le formulaire est disponible ici: 
https://www.formulaires.service-public.fr/gf/cerfa_12268.do

Les coordonnées de nos interlocuteurs pour les Hauts- de- France: 
https://www.hauts-de-france.ars.sante.fr/sinscrire-au-fichier-adeli

Le Dimanche 24 Janvier 2021 | Commentaires (0)

Le 14 janvier 2021, France 3 a diffusé un documentaire de Claire LABOREY sur le camping- car du service public itinérant de Thiérache.
Pour les assistants de service social, ces initiatives alimentent une longue réflexion sur la proximité du service public, en particulier pour les territoires ruraux.
Et vous, qu'en pensez- vous?


"Les filles du bus" de Claire LABOREY
A voir ou à revoir: 
https://mobile.france.tv/documentaires/societe/2185677-les-filles-du-bus.html#xtor=CS3-1040-[france3]-[lesfillesdubus]-[]-[]&xtref=acc_dir

Le Jeudi 21 Janvier 2021 | Commentaires (1)

Dans leur n°3192 du 15/01/2021, les ASH nous parle de cet ouvrage de Thierry REY, éducateur spécialisé depuis 1991, désormais chef de service dans un centre de soins pour toxicomanes à Amiens.

Dans ce livre, Thierry REY nous raconte les conditions de vie de 140 hommes handicapés mentaux dans un foyer de vie, en Picardie.
Il y travaille de 1992 à 2000. Son récit est glaçant et nous fait découvrir des pratiques d'un autre temps que l'on aurait préféré bien plus lointain...

Lire un extrait: http://liseuse.harmattan.fr/978-2-343-21915-8


Si loin sur terre Une institution asilaire pour handicapés mentaux

Le Jeudi 21 Janvier 2021 | Commentaires (0)

"Un supermarché dans l'Oise se transforme tous les mardis après-midi pour permettre à ceux qui en ont besoin de faire leurs courses dans le calme. L'enseigne cherche notamment à s'adapter aux personnes autistes ou en situation de handicap."

Lire la suite:
https://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/autisme-un-supermarche-pour-faire-ses-courses-dans-le-calme_3517595.html


En savoir plus sur l'association éclosion bleue: 
http://www.eclosionbleue.org/fr

Le Jeudi 21 Janvier 2021 | Commentaires (0)

Le savez- vous?
La disposition de la loi relative au droit de résiliation sans frais de contrats de complémentaire santé permettant aux assurés de résilier, après un an de souscription, leur contrat de complémentaire santé, à tout moment, sans frais ni pénalité est entrée en vigueur.


Ouverture de la résiliation infra-annuelle des contrats de complémentaire santé, sans frais ni pénalité
En savoir plus:
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/ouverture-de-la-resiliation-infra-annuelle-des-contrats-de-complementaire-sante

Le Jeudi 21 Janvier 2021 | Commentaires (0)

Chers collègues,
La Section PICARDIE de l'ANAS prépare sa rentrée "post- COVID".


Des nouvelles de la Section PICARDIE de l'ANAS
Durant la crise sanitaire, nous avions proposé un échange en visio- conférence. 
Malgré l'engouement suscité en amont, la rencontre organisée n'a pas fonctionné autant que nous l'avions espéré. 

Pourtant, le format numérique répond à notre souhait d'intégrer sans limite de distance géographique. Pour rappel, nous accueillons habituellement en réunion des assistants sociaux (adhérents ou non, étudiants et/ ou retraités) de l'Oise et de la Somme. Mais, les collègues de toute la Région Hauts- de- France sont rattachés à notre section et y sont également les bienvenus. D'ailleurs, nombreux sont ceux qui ont exprimé vouloir y assister mais ne pouvant pas, compte tenu de la distance.

Ainsi, afin de proposer une approche qui réponde le plus possible à vos attentes, nous vous proposons de vous exprimer librement sur ce qui fait frein à votre participation aux réunions et aussi (et peut- être surtout) sur ce que sont aujourd'hui vos attentes (format, sujets, intervenants...).

Nous réfléchissons à vous proposer en début d'année prochaine une forme hybride, dans l'hypothèse où la crise sanitaire nous permettrait d'ici là, de nous (re)trouver physiquement.  En effet, nous apprécions nous rencontrer dans une ambiance conviviale et il est vrai qu'il nous tarde de vous retrouver physiquement. 

Certains nous ont exprimé leur soutien durant cette période qui est si particulière pour chacun d'entre nous. Nous tenons à vous en remercier tout particulièrement tant il est évident qu'animer une section avec les contraintes qui sont les nôtres cette année ne fut pas une expérience aisée.

N'hésitez pas à suivre l'actualité de votre section sur Facebook et/ ou sur le blog.

Au plaisir de vous revoir et, dans l'attente... de vous lire :-)

Confraternellement, 
Pour le secrétariat de la Section PICARDIE

Le Dimanche 29 Novembre 2020 | Commentaires (0)
Il y a quelques semaines, la Section PICARDIE a été interpellée par une collègue qui s'interrogeait sur les questionnements insistants de son employeur quant à son état de santé.

A ce sujet, la CNIL a fait un rappel majeur qui confirme le maintien d'un certain nombre de règles malgré la promulgation de l’état d’urgence. 
(https://www.cnil.fr/fr/coronavirus-covid-19-les-rappels-de-la-cnil-sur-la-collecte-de-donnees-personnelles-par-les#tests-s%C3%A9rologiques)

La collecte de données de santé reste strictement encadrée par la législation.

A la lecture, il est difficile de ne pas faire un parallèle avec les personnes que nous accompagnons. En Avril 2017, le HCTS écrivait : « Le respect de la confidentialité s'inscrit au cœur du travail social. Il correspond au droit au respect de la vie privée et garantit la confiance indispensable entre la personne et l'intervenant ».
(https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/caractere_perso_personnes_accompagnees_proteger-partager.pdf)

Cette crise sanitaire génère des inquiétudes tant sur le plan personnel que professionnel. Comme souvent dans ce genre de situation, il est bienvenu de déclencher une veille sociale plus approfondie.
Ce Vendredi, la Section PICARDIE organise un débat numérique sur l'impact de la crise sanitaire sur nos pratiques professionnelles ».

Si vous avez oublié de vous inscrire, ne tardez plus à nous envoyer un mail : section.picardie@anas.fr

Le Jeudi 18 Juin 2020 | Commentaires (0)

La Section PICARDIE de l'ANAS vous invite à prendre connaissance de son bilan annuel.

N'hésitez pas nous faire part de vos remarques et/ ou suggestions par mail (section.picardie@anas.fr)

Bonne lecture !



Le Lundi 15 Juin 2020 | Commentaires (0)

Dans le cadre de ses études de psychologie, une assistante sociale hospitalière a sollicité la Section PICARDIE. Elle effectue une recherche sur le télétravail des travailleurs sociaux.


Vous trouverez ci- joint le questionnaire élaboré :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSd4-4fGOXVO0mgrUPgXcTIhqq857cm_bPmzM57MqsqED5pBbQ/viewform?usp=sf_link

Les réponses sont anonymes et collectées via Google form.

Dans un second temps, elle voudrait organiser un focus group pour trois autres paramètres plus qualitatifs. Ce focus group pourrait être virtuel (via Zoom).

Si vous souhaitez la contacter, n’hésitez pas à adresser un courriel à la Section PICARDIE (anas.picardie@anas.fr), il lui sera transféré.

Le Lundi 8 Juin 2020 | Commentaires (2)

Cher (ères) collègues,
La crise sanitaire nous bouscule depuis plusieurs semaines et impacte indéniablement nos pratiques professionnelles.


Crise sanitaire et travail social? Et si on en parlait...
Pour en échanger, la Section PICARDIE vous invite à un débat numérique animé conjointement par deux psychologues, particulièrement sensibilisées aux spécificités du travail social.

Pour vous joindre à cette première, nul besoin d’être un ( e) expert ( e) en informatique et de disposer du matériel dernier cri : un téléphone, un ordinateur, une tablette… vous pourrez utiliser ce qui vous convient le mieux…

Vous êtes intéressé ( e) ? Envoyez sans attendre un courriel à la Section PICARDIE (section.picardie@anas.fr ) indiquant l’adresse mail à laquelle vous souhaitez être joint. Vous recevrez en retour toutes les informations relatives à cette réunion de Section qui se tiendra, en fonction des retours, début Juin.

A bientôt !

Prenez- soin de vous, confraternellement,
 
Pour le secrétariat
Section PICARDIE
 

Le Mardi 19 Mai 2020 | Commentaires (0)

Cher (ères) collègues,

En raison de la crise sanitaire que traverse actuellement notre Région et des restrictions imposées par la situation, la réunion de section initialement prévue le Jeudi 04 Juin à 14 heures au Centre Socio- Culturel de Breteuil est annulée.

Prenez soin de vous et de vos proches, confraternellement.

Les membres de la Section PICARDIE


La Section PICARDIE de l'ANAS est heureuse de vous inviter à sa première réunion dans l’Oise !
 
La rencontre aura lieu le Jeudi 04 Juin 2020 à partir de 14 heures au Centre Socio- Culturel de Breteuil (4 rue Raoul Levavasseur ; 60120 BRETEUIL).
 
• Ordre du jour (en cours d'élaboration):
- Accueil des participants
- Présentation des travaux de l’ANAS et de la Section PICARDIE, échanges avec les participants
- Intervention et échanges sur la thématique de l’accompagnement des personnes atteintes de handicaps psychiques (à confirmer)
- Projets de la Section PICARDIE de l’ANAS
 
• Inscriptions: https://doodle.com/poll/nz2umbray96y9p7d
Tous les assistants de service social (diplômés ou en formation) y sont les bienvenus, adhérents ou non à l'ANAS.
Que vous prévoyez d’y être ou pas, vous pouvez contribuer à la construction de cette rencontre en partageant vos idées par mail (section.picardie@anas.fr ).

Le Vendredi 8 Mai 2020 | Commentaires (0)

Depuis la fin de la semaine dernière, le DAL de la Somme se mobilise pour comprendre les difficultés vécues par les professionnels de l'action sociale et mieux comprendre et analyse les réalités des personnes à la rue.

Le président a parlé, la règle est claire : « RESTEZ CHEZ VOUS » Pas si simple quand on pas de chez soi ! Pas si simple quand on est dépendants des associations, des hébergements d'urgence, des lieux d'accueil de jour...

- Comment faire pour limiter les déplacements quand l'endroit où l'on dort n'est pas l'endroit où prendre un repas, où avoir son traitement ?

- Comment faire pour rester confiner quand sa place d'hébergement n'est garantie que quelques jours (quand tu as la chance d'en avoir une) ?

A Amiens, nous avons observé que des mesures ont été prises pour faire face à cette situation.

Les femmes et les enfants qui étaient sans solution en journée peuvent rester sur leur lieu d'hébergement et ainsi ne pas être à la rue. Les femmes et les hommes seuls quant à eux continuent de bénéficier de l'accueil de jour de la Passerelle.

Les places d'hébergement d'urgence sont attribuées pour une semaine pour limiter les déplacements Des mesures non négligeables mais qui interrogent un autre point :

- Quelles mesures sont prises pour aider et renforcer les équipes qui ont vu leur activité s'accroître ?

- Quelles mesures sont prises pour protéger les travailleurs sociaux qui continuent à travailler (jour et nuit) auprès de ce public vulnérable ?

Beaucoup d’entre eux, malgré les interdictions explicites du gouvernement, relayées par Mr RAMELET, directeur de la D.D.C.S sont contraints d'aller en visite à domicile, de passer de chambre en chambre, de logement en logement...

- Peut-t-on garantir que leur santé n'est pas menacée ? Est-t-elle moins importante que ces contrôles ? D’autres font face à une recrudescence de la fréquentation des lieux d'accueil. Sans aucun moyen de protection pour la plupart d'entre eux.

Les travailleurs sociaux disposent-t-ils d'une immunité sanitaire dont on aurait oublié de nous parler ?

Les nouvelles personnes ne cessent d'affluer, venant d'autres villes, d'autres pays. Que leur répondre ?

- L'heure n'est pas à l'itinérance mais peut-t-on vraiment se permettre de renvoyer quelqu'un qui demande à être mis à l'abri ?

- Comment rendre efficace le confinement si de nouvelles personnes arrivent perpétuellement ?

- Si certaines d'entre elles ne parviennent pas ou refusent à se maintenir au motif de difficultés diverses ?

- Si les équipes ne sont pas suffisamment conséquentes pour aider et accompagner les personnes dans cette phase inédite ?

- Comment assurer la continuité de l'hébergement d'urgence tout en assurant la protection des personnes accueillies et des salariés ?

Nous demandons donc :

L'arrêt immédiat et sans condition de toutes les visites à domicile sur les structures d'hébergement au profit d'appels téléphoniques quotidiens pour s'assurer de l'état des personnes accueillies (conformément aux instructions de Mr RAMELET)

Le gel des effectifs dans les structures d'accueil collectif (Passerelle, Avenir, Croix Rouge...) pour une réelle efficacité du confinement pour les personnes déjà accueillies ;

Le redimensionnement de ces structures pour permettre un accueil dans le respect des mesures barrière ;

L'ouverture sans délai de lieux d'accueil qui permettent un filtrage et un confinement efficace (logements diffus, hôtel ou petites structures ouvertes 24h/24h) accessibles à tous les nouveaux arrivants sans distinction avec une capacité d'accueil restreinte un dispositif relais pour les prestations auxquelles n'ont plus accès les personnes à la rue (douches, repas...)

Le renfort des équipes d'accueil de jour et de nuit avec mise à disposition de moyen de protection leur permettant d'appliquer efficacement les mesures barrière (redéploiement des salariés des différentes associations actuellement en réserve à domicile),

Le renfort d'une équipe médicale et paramédicale qui prenne en considération les difficultés spécifiques du public (addiction drogue/alcool)

Des consultations en direct des équipes de terrain afin de connaître leurs besoins réels

Ce communiqué n'a pas pour objectif de lancer une polémique mais a pour objectif d'obtenir des réponses concernant les préoccupations des personnels et des personnes fragilisées. Sur Amiens et ailleurs, les bonnes volontés souhaitent que les dispositifs initiés par l'état avec l'appui des associations et du CCAS se déroulent dans les meilleures conditions.

Ces mesures sont INDISPENSABLES pour protéger les personnes, les salariés mais également le reste de la population.

L'équipe du DAL de la Somme.



Le Lundi 23 Mars 2020 | Commentaires (0)




Partager ce site

   
     
Rss
Facebook