Association nationale des assistants de service social

Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Rapport 2020 de l'Observatoire de la pauvreté - Contribution de l'IFSW Europe




Les organisations membres européennes de l'IFSW ont contribué au Rapport 2020 de l'IFSW Europe qui fait partie du Rapport 2020 de l'observatoire de la pauvreté.

Le rapport "Poverty Watch 2020" sera publié par EAPN.

Les principaux messages de l'IFSW Europe :

1. L'impact de la pandémie a frappé le plus durement les personnes avec lesquelles les travailleurs sociaux travaillent souvent - celles qui sont déjà vulnérables, marginalisées et qui vivent dans la pauvreté. La fermeture ou la réduction des services essentiels rend plus difficile l'obtention de l'aide dont ces personnes ont besoin.

2. Les besoins et les demandes sont exacerbés par le chômage, le stress familial dû à l'enfermement dans la maison, le deuil, la mauvaise santé, l'isolement, l'augmentation du racisme et des préjugés, et le manque de ressources pour surmonter ces défis et ces désavantages.

3. Dans de nombreux pays d'Europe, la pandémie met à nu des fissures qui existent depuis des années dans les systèmes de santé et de protection sociale en raison de l'austérité et des politiques de marchandisation et de sous-financement. La crise a mis en évidence les problèmes causés par une grave insuffisance du niveau de financement des services sociaux et de la santé publique dans la plupart des pays et par le fait de traiter la santé et l'aide sociale comme des systèmes distincts et inégaux.

La pandémie démontre les graves conséquences des inégalités sanitaires, sociales et économiques, telles qu'elles sont vécues par un grand nombre de personnes dans nos communautés. Elle est devenue une question de justice sociale. Elle a un impact sur les droits de l'homme ainsi que sur l'économie. L'aggravation des inégalités déjà existantes signifie que les personnes qui ont le plus besoin d'un soutien par l'accès à des services de santé, à des services sociaux, à un logement et à une éducation adéquats ne le reçoivent pas et luttent le plus pour faire face aux conséquences économiques catastrophiques de la pandémie. La santé économique ne peut être atteinte sans la santé sociale.

La structure organisationnelle des systèmes de santé et d'aide sociale varie d'un pays à l'autre, mais en cas de pandémie, les groupes de personnel de santé, de soins et d'aide sociale sont confrontés aux mêmes menaces d'infection. La distinction entre les services dits "sanitaires" et "sociaux" est également très variable et, à bien des égards, arbitraire. Ainsi, par exemple, la tâche des soins infirmiers de base à l'hôpital peut être la même que celle des soins sociaux dans une maison de retraite ou une résidence privée.

L'étude de l'IFSW Global conclut que le Covid-19 et les mesures visant à contrôler et à prévenir sa propagation ont restreint les services et les responsabilités habituellement assumées par les travailleurs sociaux, tout en générant de nouveaux besoins et de nouvelles demandes. Les problèmes sociaux sous-jacents et les inégalités ont été exacerbés, ce que la prestation actuelle de services ou les priorités de financement existantes ne reconnaissent peut-être pas.

*********

Le rapport final de l'IFSW Europe sur l'observatoire de la pauvreté en 2020 a été préparé par Fran McDonnell, représentante de l'IFSW Europe auprès de l'EAPN.

Je tiens à exprimer ma très grande reconnaissance à Fran McDonnell, Ian Johnston et John Brennan, ainsi qu'à vous tous, pour avoir apporté votre expertise et votre expérience et pour vous être engagés dans un travail aussi précieux pour notre profession et nos services sociaux :

    Herbert Paulischin au nom de l'Association des travailleurs sociaux en Autriche (OBDS)
    Tatevik Karapetyan au nom de l'Association arménienne des travailleurs sociaux (AASW)
    Sabina Rustamova au nom de l'Union publique de travail social d'Azerbaïdjan AZSWPU / AZSİİB
    Luke Geoghegan au nom de l'Association britannique des travailleurs sociaux (BASW)
    Birthe Povlsen au nom de l'Association danoise des travailleurs sociaux (DASW)
    Josien Hofs au nom de l'Association néerlandaise des travailleurs sociaux (BPSW)
    Céline Lembert au nom de l'Association nationale des assistants de service social (ANAS)
    Gabriele Stark-Angermeier au nom de l'Association allemande du travail social (DBSH)
    John Brennan au nom de l'Association irlandaise des travailleurs sociaux (IASW)
    Paola Pontarollo au nom de l'Association des travailleurs sociaux en Italie (AssNas)
    Andrew Azzopardi au nom de l'Association maltaise des travailleurs sociaux (MASW)
    Adela Setet au nom de l'Association des travailleurs sociaux de Roumanie (ASproAS)
 
Ana Radulescu, Présidente d'IFSW Europe

Les informations sont à retrouvées sur le site de l'IFSW ici
Le rapport de l'EAPN par pays est à retourver ici

Mardi 20 Octobre 2020




Notez

Communiqués ANAS | Les avis de l'ANAS | Protection de l'enfance | Nous avons reçu... | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences | Publications et ouvrages | Le saviez-vous ? | Contentieux | HCTS