Association nationale des assistants de service social

Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La lettre de l'AIFRIS n°44 Février 2021




La lettre de l'AIFRIS n°44 Février 2021
Editorial:
 
Chères lectrices, chers lecteurs,

Si l’AIFRIS a été fondée sur l’idée du croisement des savoirs, notamment, à travers la mise en oeuvre des congrès internationaux, les activités se sont rapidement diversifiées, comme le montre la création des groupes thématiques et de la revue, qui enrichissent, diffusent et promeuvent notre projet.

L’idée d’organiser des groupes thématiques a germé dans le courant de l’année 2011. À l’instar d’autres associations promouvant des espaces réflexifs, l’objectif originel visé consistait à poursuivre une activité régulière de l’AIFRIS, parallèlement à la tenue bisannuelle des congrès. Huit premiers groupes thématiques ont vu le jour dès 2012, animés par des membres du CSP et ont été présentés lors du congrès de Lille en 2013 dans la perspective d’y accueillir de façon très ouverte les personnes susceptibles d’être intéressées. À ce jour, certains groupes thématiques ont poursuivi leur route, d’autres se sont mis en veille ou ont stoppé leur élan et, enfin, d’autres sont en phase d’émergence. Ce numéro 44 de la lettre de l’AIFRIS a pour ambition de présenter les intentions, les productions réalisées ou à venir des 7 groupes thématiques et de travail existants aujourd’hui. Vous trouverez pour chacun d’entre eux les coordonnées du ou des pilotes qui les animent afin de vous rapprocher de l’un deux, si vous le souhaitez.

C’est sur la volonté fondatrice d’Écrire le social que la revue de l’AIFRIS a fondé sa ligne éditoriale. Mise en route depuis 2017, le numéro 1 est paru en 2019 et le numéro 3 est en préparation. La création de notre revue internationale et francophone repose sur l’idéal du croisement des savoirs proposé à 4 types d’acteurs : formateurs, chercheurs, professionnels et publics.
Aussi, en raison de sa nature internationale, chaque numéro vise une représentation équilibrée des divers pays. C’est au
moment des congrès que les potentiels auteurs sont repérés et incités à soumettre un texte, pour une éventuelle publication. Et pour favoriser la mobilisation de tous les savoirs, le Comité de Rédaction (CR) propose un accompagnement à l’écriture sur
mesure pour chaque candidat. Cette modalité unique dans le monde de l’édition scientifique vise à mener les personnes les plus éloignées d’une légitimité scientifique à s’autoriser à écrire. Ensuite, une fois rédigé, l’article est soumis à une expertise en
double aveugle, comme il se doit dans une revue à comité de lecture. Malgré tous nos efforts, nous nous heurtons encore à
la difficulté de publier des personnes accompagnées ou leurs familles. En ce qui concerne l’expertise des articles, nous voulons généraliser le principe que le 1er évaluateur appartienne au CSP, alors que le 2nd est externe à l’AIFRIS. Le site internet de la revue, sur le site de l’AIFRIS, a été mis à jour pour être conforme aux exigences des bases de données de référencement scientifique, tel que Scopus. Nous serions comblés qu’un article écrit par un usager du travail social puisse être publié dans une revue légitimée à l’international comme scientifique.

Pour accompagner la pandémie actuelle, l’AIFRIS souhaite consacrer le N°4 de sa revue aux enjeux actuels et futurs liés à
la crise sanitaire de la Covid, en s’appuyant sur les associations nationales et toutes les forces vives qui souhaiteraient se
mobiliser dans cette période si particulière.


Yvette Molina et Stéphane Rullac, cSP de l'aiFRiS

Les informations sont à retrouver ici.
let_n44.pdf LET_N44.pdf  (2.43 Mo)

Dimanche 14 Février 2021




Notez

Communiqués ANAS | Les avis de l'ANAS | Protection de l'enfance | Nous avons reçu... | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences | Publications et ouvrages | Le saviez-vous ? | Contentieux | HCTS