Association nationale des assistants de service social

N°283 : "Quand le travail (même social) fait souffrir"


15,00 €




Numéro coordonné par Corinne Le Bars

Stress, burn-out, manifestations de la souffrance du travail font l’objet de ce numéro. Son objectif est de cerner cette souffrance et de donner des exemples d’interventions constructives dans ce contexte. Le questionnement porte notamment sur les facteurs de risques, la reconnaissance officielle du burn-out comme maladie professionnelle et le rôle que peuvent jouer les travailleurs sociaux. Après un hommage rendu à une travailleuse sociale tuée par un client dans l’exercice de ses fonctions, des réponses sont apportées à cette problématique, que le numéro subdivise en trois parties.

La première partie met en relief le rôle parfois néfaste, consciemment ou inconsciemment, des institutions, des managers, devant répondre à des objectifs de rentabilité mais sans toujours tenir compte des salariés. Il est constaté une dégradation de cette situation, que la crise sanitaire a encore accentuée. Et, malgré les tentatives d’un certain nombre d’élus, en France et en Europe, cette pathologie n’est toujours pas inscrite dans le tableau des Maladies professionnelles.

La deuxième partie reflète « les réalités du terrain » : s’appuyant sur des faits et des enquêtes sociologiques, elle décrit des comportements addictifs, voire des passages à l’acte suicidaire qui laissent à réfléchir. Cet épuisement professionnel exige des victimes une analyse de leur situation et une reconstruction, et particulièrement chez ceux qui ont perdu leur emploi. L’accompagnement individuel et le travail de groupe, comme celui initié par une CARSAT, s’avèrent complémentaires. Tout comme le rôle du pair-aidant, présenté comme expert de cette thématique par son vécu.

La troisième partie donne des exemples d’interventions innovantes mettant en exergue l’intérêt d’entretiens spécifiques, la disponibilité, l’écoute et la régulation des désaccords. Et dans lesquelles le collectif se révèle être un réel outil méthodologique de reconstruction mais aussi de prévention des risques psychosociaux tout particulièrement lorsqu’il mobilise des managers de proximité. L’action du service social de l’assurance maladie concrétise ce besoin de prévention. Enfin, le pouvoir-agir est une notion utile qui se développe à la lumière des neurosciences.

Editeur : Association Nationale des Assistants de Service Social
ISSN : 0297-0376
ISBN : 978-2-491063-10-8


Sommaire

DOSSIER : QUAND LE TRAVAIL (MÊME SOCIAL) FAIT SOUFFRIR

- Éditorial
Corinne Le Bars

HOMMAGE

- Mourir du travail
Corinne Le Bars

PREMIÈRE PARTIE : BURN-OUT, LES RAISONS DE LA COLÈRE

- Billet d’humeur d’un ancien employeur
Marc Campeggi

- Aux origines de la souffrance au travail : les violences institutionnelles
Nathalie Baqué, Ludwig Maquet

- Des situations de souffrance au travail de plus en plus dégradées
Véronique Barré

- Reconnaissance du burn-out : entre timides avancées et fausses joies
Corinne Le Bars, Laurence Dumont

DEUXIÈME PARTIE : TENIR, RENONCER, REBONDIR

- Suicides et conduites addictives au travail
Mathieu Fortineau

- Le burn-out, un chagrin d’honneur qui blesse à vie
Sabine Bataille

- Le burn-out vu du chômage
Éric Hamraoui, Dominique Lhuilier, Katherine Portsmouth, Anne-Marie Waser

- De l’expérience de la souffrance au travail à la pair-aidance
Philomène-Nicole Eyene

- Du hurlement intérieur silencieux à la prise de parole
Association Les PEST : Anne-Marie, Aude, Laurence

TROISIÈME PARTIE : PRATIQUES INNOVANTES

- De l’écoute de la souffrance à l’outillage des personnes
Corine Meunier-Rimet

- Managers de proximité, construction d’un collectif et prévention des risques psychosociaux
Guillaume Sobczak

- Quand le service social de l’assurance maladie prévient la désinsertion professionnelle
Marie-Paule Delacroix, Véronique Fauvel, Maggy Héricy-Asselin, Yveline Lecouvey, Nadine Pothier

- SOS surcharge mentale
Olivier Bataillard

COMMUNICATIONS

- Les écoles de service social dans l’entre-deux-guerres : les véritables pionnières de la formation en alternance
Patrick Lechaux

- Les éducateurs de jeunes enfants, des acteurs du travail social qui s’ignorent ?
Lucie Benoist

PAROLES D’ASSISTANT·E·S DE SERVICE SOCIAL (ASS)

- Accueillir les personnes transgenres en service social
Émilie Kléa Sinnig

VIE DE L’ANAS

- Nous avons lu
- Nous y étions