Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

RFSS N°235 : "Service Social du Travail : Santé et Travail, de l'individuel au collectif"




RFSS N°235 : "Service Social du Travail : Santé et Travail, de l'individuel au collectif"
Le numéro peut bien sûr être commandé dans notre espace boutique ! 

Sommaire
 
Service Social du Travail : Santé et Travail, de l'individuel au collectif
 
I. Jeudi 19 mars 2009 : Santé et travail
Ouverture des JET
Gloria KIBLER, Catherine BANLIN
 
Fonction psychologique du travail et clinique de l'activité
Yves CLOT
 
Débat avec la salle
 
Les "nouvelles" méthodes de production et l'individualisation des problèmes de santé au travail
Serge VOLKOFF
 
Débat avec la salle
 
Évolution d'une pratique de maintien dans l'emploi : de l'individuel vers le collectif
Isabelle LEFEVRE
 
Débat avec la salle
 
Projet de prévention des risques psychosociaux
Le positionnement revisité d'un Service Social du travail : risques, opportunités et limites de l'exercice
Tué-Tam PHAM-THI
 
Débat avec la salle
 
"Réduire les tensions, favoriser les régulations pour prévenir les risques psychosociaux" : l'approche du réseau ANACT
Philippe DOUILLET
 
Débat avec la salle
 
Synthèse de la première journée
Francis BOULOGNE
 
Il. Vendredi 20 mars 2009 : De l'individuel au collectif
 
Introduction de la journée
Gloria KIBLER, Catherine BANLIN
Présentation du Congrès ENOS de La Haye
Isabelle TISSIER
 
Présentation de la formation « Conseillère du travail » en partenariat avec le CNAM
Véronique BAYER

Les atouts d'un travail en partenariat, assistante de service social du travail et médecin de santé au travail dans le cadre de la mission handicap au sein d'une entreprise du secteur bancaire
Isabelle SYLVAIN, Dr Sophie DOUTRELEAU
 
Débat avec la salle
 
L'expertise de l'appui technique du service social du travail dans la mission prévention des services de santé du travail
Brigitte RIZZO
 
De la souffrance à la préservation de la qualité de vie au travail
L'expertise attendue de l'assistante de service social du personnel dans la démarche pluridisciplinaire de prévention menée au Ministère de la Santé
Françoise MATHIEU
 
Débat avec la salle
 
Entre éthique, déontologie et judiciarisation, quelle place pour la responsabilité des acteurs sociaux ?
Pierre BONJOUR
 
Responsabilité et liberté : deux concepts clés dans la philosophie du risque
Eric HAMRAOUI
 
Débat avec la salle
 
"Le bonheur au travail", Saynète jouée par la troupe du Théâtre à la carte
 
Conclusion : Le mot de la présidente de l'ANAS
Françoise LEGLISE
 
Bibliographie
 
Les numéros de RFSS
 
III. Vie de l'ANAS
 
Nouvelle version des fiches de l'Observatoire National de l'Enfance en Danger : L'ANAS, le SNMPMI et l'ONES font des propositions
 
Compte-rendu de la journée de réflexion « R.S.A. et Travail social » organisée par la section ANAS des Pyrénées Atlantiques en partenariat avec l'ANSA, la FNARS et l'ITS de PAU
Paola PARRAVANO
 
Article paru dans "La gazette Santé Social"
Catherine BANLIN, Gloria KIBLER et Brigitte RIZZO
 
Article paru dans les ASH N° 2626 - 2 octobre 2009
Questions posées à Gloria KIBLER par Isabelle SARRAZIN
 
La profession d'assistant de service social en Italie : les dates importantes, la formation et le code de déontologie
Chiara FAMA
 
L'année de la France au Brésil
Cristina DE ROBERTIS
 
Nous avons reçu
 
Nous avons été informés
 
À vos agendas !
 
La lettre aux abonnés
 
Bulletin d'abonnement 2010
 

Ouverture des JET


Gloria KIBLER
Assistante de Service social du travail, Conseillère du travail,
Membre du Conseil d'Administration de l'ANAS
Catherine BANLIN
Assistante sociale en entreprise, Coordinatrice de la Commission travail
Francis BOULOGNE
Animateur "Théâtre à la Carte"
 
Bonjour à tous. Je me chargerai de l'animation pendant ces deux journées. Le thème de ces JET s'intitule" Santé et travail : de l'individuel au collectif". Des intervenants extérieurs et des assistantes sociales se succéderont pour vous parler de cette problématique.

Gloria KIBLER :
Au nom de l'ANAS, du CA, et du groupe de pilotage qui a préparé cet événement, je souhaite vous présenter la démarche qui a mené à ces JET 2009.

En premier lieu, je voudrais vous remercier de votre présence. Vous êtes nombreux à être venus échanger et réfléchir entre pairs au thème que le groupe de pilotage a retenu pour les 56e journées d'études du travail. Sans remonter au-delà de 2005, un bref historique des journées auxquelles j'ai participé nous permettra de comprendre le choix de ce thème.

En 2005, le thème retenu pour les JET était" Évolution du monde du travail, évolution du service social du travail". A l'issue de ces journées, nous étions parvenus à la question de l'identité professionnelle des assistants de service social du travail, face à l'arrivée de nouveaux professionnels dans l'entreprise. Les psychologues du travail, ergonomes, préventeurs et consultants sont en effet positionnés sur des missions parfois proches des nôtres. Philippe Davezies et Philippe Askenazy nous avaient brillamment exposé leur analyse de l'évolution du monde du travail et des conséquences de cette évolution sur la santé des salariés. Nous avions soulevé la question de la communication et de la possibilité d'une coopération avec ces nouveaux professionnels : ainsi est apparue la notion de partenariat.

Le thème des JET 2007 en a découlé, notamment exprimé à travers les fiches d'évaluations que vous aviez réalisées : "Le service social du travail identité professionnelle et partenariat". Ces journées furent un temps fort pendant lequel une certaine inquiétude fut exprimée quant à l'exercice de notre métier, car il s'agit bien d'un "métier" tel que nous l'avait défini Florence Osty lors de sa conférence d'introduction. Les conclusions que nous avions tirées de ces JET et les fiches d'évaluation que vous nous aviez rendues amenèrent la commission travail à prendre en compte cette inquiétude et à l'intégrer au sein d'une réflexion globale sur la santé au travail. Pour réfléchir à la façon dont nous pourrions aborder cette problématique dans nos pratiques professionnelles, nous étions inévitablement appelés à distinguer la dimension individuelle "santé" et la dimension collective "travail". Il nous a donc semblé que nous ne pouvions traiter de la santé au travail sans passer de l'individuel au collectif.
Nous souhaitons vivement que les conférences et les expériences professionnelles exposées pendant ces deux journées nous aident à trouver et construire le bon positionnement tout en respectant l'exercice de notre métier dans le cadre déontologique et éthique défini par l'ANAS. Nous aborderons la question de notre responsabilité et celles de la liberté d'exercice de notre métier. Nous rejoignons d'ailleurs ici la réflexion qui a été menée sur le développement du pouvoir d'agir, thème des journées nationales d'études en novembre 2008.
Comme lors des JET précédentes, nous serons à l'écoute de vos réactions et avis. N'hésitez pas à nous questionner et à nous faire part de vos interrogations et expériences, positives comme négatives, afin que tous puissent repartir avec plus de dynamisme que nous opposons à l'épuisement professionnel dont on parle tant aujourd'hui.

Catherine BANLIN :
Bonjour à toutes et à tous. Je tiens particulièrement à vous remercier d'être tous présents en cette journée de grève.

Je souhaite vous présenter la commission travail, l'équipe qui a travaillé à la préparation de ces journées. L'ANAS véhicule souvent une image institutionnelle, alors qu'il s'agit également d'un lieu d'échanges, de discussions et de travail. La commission travail est un pilier de l'ANAS et ses activités se poursuivent depuis de nombreuses années puisque ces journées d'études sont déjà les 56°. La commission travail est composée des personnes suivantes :
 
  • Marie-Christine Dedieu, Assistante sociale du travail à la Banque Populaire ;
  • Christine Dubreuilh, Assistante sociale du travail chez IBM ;
  • Francine Schmit, Assistante sociale, Conseillère technique à Social Inter;
  • Suzanna Souques, Assistante sociale du travail CSAE ;
  • Michèle Dupont, Assistante sociale du travail et coordinatrice, gérante de sa société ;
  • Françoise Fraizy, Assistante sociale du travail, coordinatrice et gérante de sa société, ACSE
  • Marie-Laure Lemor, Assistante sociale du travail chez L'Oréal ;
  • Nadia Drif, Assistante sociale du travail chez L'Oréal ;
  • Isabelle Lefèvre, Assistante sociale et Conseillère du travail chez Schneider Electric ;
  • Tue-Tarn Pham-Thi, Assistante sociale du travail et Conseillère du travail, intervenant dans une entreprise de la métallurgie au national et à l'international ;
  • Brigitte Rizzo, Assistante sociale du travail, Travailleuse indépendante et gérante de SSC ;
  • Françoise Mathieu, Assistante sociale et conseillère du travail, conseillère technique au Ministère de la Santé ;
  • Héléna Feildel, Assistante sociale du travail chez Schlumberger ;
  • Gloria Kibler, Assistante sociale et Conseillère de travail, Conseillère technique chez ACTIS à Lyon, Secrétaire adjointe de l'ANAS ;
  • Moi-même, Catherine Banlin, Assistante sociale du travail, Coordinatrice de la Commission travail de l'ANAS et gérante de BS Conseil.
 
Je vous invite à aborder sans hésiter les membres de l'équipe pendant les pauses, si vous avez des questions ou des observations.
Je vais à présent vous décrire brièvement les activités de la commission travail qui mènent à la genèse des JET.
La commission travail fait partie de l'ANAS, qui nous accueille dans ses locaux de la rue de Bruxelles. Ces locaux sont historiques et occupés par l'ANAS depuis de nombreuses années. Nous nous réunissons et nous travaillons à partir des JET précédentes et des fiches d'évaluation que vous nous rendez. Il est important de les compléter car elles constituent un élément essentiel en vue de la détermination des thèmes d'intérêt commun à la profession. Nous représentons tous les statuts qui existent dans cette profession d'assistante sociale du travail et nous provenons de milieux très différents. Vos observations nous permettent de prendre connaissance des problématiques communes et nous guident dans le choix des prochains thèmes traités.
Vos remarques ont par exemple conduit à l'élaboration d'une formation en groupe restreint, qui sera mise en place prochainement. Elle répond à un besoin que vous avez exprimé. L'organisation de ce type d'événement est coûteuse en temps et en énergie. La réflexion doit s'accompagner d'un important effort logistique et d'une communication adéquate. Nous pouvons d'ailleurs remercier Marie-Christine Dedieu pour son investissement sur le plan logistique.
Enfin, je tiens à vous signaler que la commission travail est totalement ouverte et nous serons ravis de vous accueillir si vous souhaitez nous rejoindre. Les membres sont plus nombreux que ceux de l'équipe organisatrice que je vous ai présentée. En effet, il est possible de faire partie de la commission sans intervenir tous les ans, en s'investissant selon ses disponibilités professionnelles.

Mardi 15 Décembre 2009




Notez

Présentation des numéros | Extraits de la revue