Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les travailleurs sociaux pour une protection sociale durable et transformationnelle en Europe


Déclaration de la IFSW sur la protection sociale du 18 mars 2018



Fédération internationale des travailleurs sociaux Région Europe Mail : europe.ifsw@ifsw.org

Les travailleurs sociaux pour une protection sociale durable et transformationnelle en Europe
Les travailleurs sociaux pour une protection sociale durable et transformationnelle en Europe
 
Traduction par Julie Germain
 
 
Optimiser le Socle Européen des Droits Sociaux pour offrir des conditions de vie meilleures aux populations dépasse très largement le simple domaine de l’emploi. Développer la résilience des peuples et renforcer leur capacité à réagir face aux risques de la vie exige une protection sociale durable et significative. 
 
Faire des droits sociaux une réalité sur le terrain exige de la part des travailleurs sociaux une participation active. La possibilité pour certaines populations d’exercer leurs droits sociaux pour de meilleures conditions de vie dépend de facteurs tels que l’âge, la situation de handicap, les revenus ou la situation géographique. Les travailleurs sociaux aident ces populations à résoudre et faire face à de tels problèmes dans leur quotidien, en les rassurant et en leur redonnant confiance, pour faire en sorte que ces problèmes ne soient pas une source supplémentaire d’appauvrissement.
 
Contexte
Le 17 novembre 2017, les dirigeants européens proclament le Socle Européen des Droits Sociaux au sommet social européen de Göteborg en Suède. Cette proclamation a été signée par tous les membres de l ‘Union Européenne. L’objectif est de répondre aux besoins élémentaires et essentiels des populations, ainsi que de réaffirmer et de remettre en vigueur plus efficacement les droits sociaux. Le Socle a trois objectifs :
  • Egalité des chances et accès au marché du travail
  • Conditions de travail équitables
  • Protection sociale et inclusion sociale
 
IFSW Europe a contribué à la phase de consultation  par la Plateforme Européenne de Cohésion Sociale et EAPN Europe (European Anti-Poverty Network). IFSW Europe a également fait une déclaration. IFSW Europe se félicite de cette nouvelle initiative mais, comme de nombreuses organisations, reste sceptique sur sa mise en œuvre. Ana Radulescu, Vice-Présidente de IFSW Europe, a rejoint la délégation de la Plateforme Européenne de Cohésion Sociale pour le « Sommet Social pour des emplois et une croissance équitables » à Göteborg le 17 novembre. Cet événement a rassemblé un grand nombre de dirigeants mondiaux et des réseaux sociaux européens.
 
Le Socle Européen des Droits Sociaux établit 20 principes et droits clés pour soutenir des marchés du travail et des systèmes sociaux équitables et efficaces. Il a été conçu en priorité pour les Etats membres de l’UE, mais il est applicable à tous les pays souhaitant s’investir.  
 
« Avec la proclamation du Socle Européen des Droits Sociaux, nous donnons la priorité à l’investissement dans les compétences, la réduction des inégalités, l’équité sociale et la croissance partagée. »
Commissaire Marianne Thyssen, en charge de l’Emploi, affaires sociales, compétences et mobilité des travailleurs.
 
La construction de systèmes de protection sociale répondant aux besoins réels des populations et l’application des droits sociaux pour tous exigent un engagement actif de la part des travailleurs sociaux. IFSW Europe a lancé en 2017 un projet, appelé « Les travailleurs sociaux pour une protection sociale durable et transformationnelle en Europe 2017-2019 », visant à influencer le développement de la protection sociale sous le Socle Européen des Droits Sociaux. Les travailleurs sociaux sont les témoins quotidiens de la hausse des situations de vulnérabilité économique, quand des populations n’ont pas accès au soutien et aux soins sociaux appropriés. La nécessité de s’adapter aux défis d’aujourd’hui et de demain exige un meilleur accès à la protection sociale. En prenant part à la construction des systèmes de protection sociale du 21ème siècle en Europe, les travailleurs sociaux doivent s’assurer que la voix des membres de la société les plus démunis et les plus défavorisés soit entendue, que les droits sociaux de chacun soient protégés et que les inégalités sociales soient abordées.
 
« Le Socle Européen des Droits Sociaux exige un effort conjoint dépassant le cadre même de la Commission, du Parlement Européen et des Etats membres. En fait cela exige également une action des partenaires sociaux et la société civile. Actuellement les Fonds Européens Structurels et d’Investissements (FESI) financent déjà de manière importante des domaines du Socle. En mai 2018 la Commission annoncera des propositions pour le prochain Cadre Financier Pluriannuel. Un monitorage des avancées du Socle dans les pays membres aura lieu dans le cadre du Semestre Européen. »
 
Jeroen Jutte, Commission Européenne, chef de l’unité de coordination du Semestre européen au sein de la Direction Générale de l’Emploi, des Affaires sociales et de l’Inclusion.
 
Le travailleur social s’assure que personne n’est laissé pour compte
 
Les personnes dans une situation de vulnérabilité sociale sont encore exposées aux risques et ont une capacité diminuée d’exercer leurs droits sociaux pour améliorer leurs conditions de vie.
 
L’Organisation internationale du Travail (ILO) dans son Rapport Mondial sur la Protection Sociale 2014-2015 : « Œuvrer pour la reprise économique, le développement inclusif et la justice sociale » montre qu’environ 73% de la population mondiale n’a aucun accès, ou un accès très limité, aux systèmes de protection sociale, ce qui signifie que 3 personnes sur 4  dans le monde vivent dans l’insécurité sociale, voire la pauvreté extrême avec aucun accès à une protection sociale générale lorsqu’ils perdent leur source de revenus à cause de problèmes individuels, économiques ou environnementaux.
 
De nouvelles formes de pauvreté et d’exclusion ont vu le jour et se sont développées. Un certain nombre de changements et de défis dus à la mondialisation, une population vieillissante et des changements technologiques ont touché de plein fouet une population déjà vulnérable et a augmenté le nombre de personnes vivant sous le seuil  de pauvreté.
 
Les travailleurs sociaux sont témoins de la pauvreté chaque jour dans la vie des gens, mais ils voient également que les personnes ayant recours aux services sociaux sont plus résilients. Les travailleurs sociaux jouent un rôle actif dans l’aide apportée aux personnes qui traversent des crises et des désastres dans leur vie, et s’assurent que personne ne soit laissé de côté.
 
« Nous devons nous assurer que tous les travailleurs, quel que soit leur métier, bénéficient de deux droits fondamentaux : un contrat de travail clair et juste et l’accès à la protection sociale tout au long de leur vie. Le temps est venu et chacun doit s’engager. Les partenaires sociaux et la société civile doivent s’impliquer dans le débat, ce sont eux qui connaissent le mieux la réalité du terrain. »
Maria João Rodrigues, MEP, Comités Emploi et Affaires sociales (EMPL)
 
La déclaration de l’ IFSW « Rôle du travail social dans les systèmes de protection sociale : le droit universel à la protection sociale » montre combien les travailleurs sociaux aident les gens à comprendre leurs droits et à apprendre à les exercer pour améliorer leurs conditions de vie.
 
L’IFSW appelle le Parlement Européen et le Conseil Européen à renforcer le Socle des façons suivantes :
 
  1. Seuls, les emplois ne suffisent pas.  De nouvelles formes de pauvreté ont vu le jour et l’emploi et le travail ne garantissent plus la protection contre la pauvreté. Les travailleurs pauvres représentent la catégorie qui augmente le plus vite dans la population appauvrie avec des effets dévastateurs sur la génération suivante. On ne prête que trop peu d’attention à promouvoir les règles sociales et l’investissement dans les services sociaux  qui se concentrent sur faire baisser la vulnérabilité et développer la résilience.
  2. L’investissement dans les services sociaux est le fondement d’un développement économique durable. Les travailleurs sociaux préconisent toujours que le fondement essentiel pour un développement économique durable est bien une communauté confiante et engagée avec de bonnes structures sociales.
  3. L’implication des travailleurs sociaux est une condition pour une protection sociale durable en Europe.   Leur but est d’avoir les bons services sociaux pour soutenir les populations dans la recherche de solutions durables aux problèmes sociaux. Une société ne peut progresser économiquement quand une grande partie du pays souffre d’exclusion sociale. Sans les travailleurs sociaux et leurs compétences un pays ne peut progresser dans le domaine de l’inclusion sociale.
 
« La Commission seule ne peut animer le Socle. Cela exige un effort conjoint dépassant le cadre de la Commission, le Parlement et les états membres. En fait cela exige également une action des partenaires sociaux et la société civile. »
Jeroen Jutte, Commission Européenne, chef de l’unité de coordination du Semestre européen au sein de la Direction Générale de l’Emploi, des Affaires sociales et de l’Inclusion.
 
Les travailleurs sociaux, à travers l’IFSW, poursuivent leur engagement à construire une protection sociale durable en Europe et à rendre visible l’impact et les bénéfices des services sociaux dans la vie des populations ainsi que sur la croissance sociale et économique.

Le texte original est a retrouver ici, sur le site de l'IFSW

 

 
 

Jeudi 13 Septembre 2018




Notez

Communiqués ANAS | Protection de l'enfance | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences | Publications et ouvrages | Le saviez-vous ?