Association nationale des assistants de service social

Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Le Sociographe n°69 / L’obscène. Travail social et transparences




Quelle est aujourd’hui la figure de l’obscène ? Est-elle unique ou bien changeante, diffuse, infiltrant à bas bruit des pans entiers de notre société ? Au-delà de l’obscénité du monde qui viendrait, de l’extérieur, bousculer le travail social, bien des dispositifs, des évidences, des pratiques, des propositions éthiques, au sein même de ce champ, ne sont-elles pas soutenues en réalité par la dimension de l’obscène ?
La question du secret, ou sa négation plutôt dans la pratique du travail d’équipe par exemple, n’en est-elle pas l’un des visages à travers cet impératif du tout dire, du tout partager ?
Et cette idée insistante que plus on en sait sur l’autre, sur l’usager, et plus on peut construire un accompagnement éclairé, va-t-elle au fond de soi ? Ne mériterait-elle pas d’être réinterroger ? Quelle conception de l’Homme dissimule-t-elle ?
Et cet excès des images, du voir, ce trop qui nous déborde sans cesse ?
Tant de chemins qui, sous des formes variées, semblent à chaque fois révéler cette question de l’obscène jusque dans les pratiques les plus anodines et routinières du travail social. Interroger cet impensé, telle est au fond l’ambition de ce numéro.

Sous la direction de Philippe Renoncay (formateur IRTS Paris, Ile-de-France).
Toutes les informations à retrouver ici.

Dimanche 8 Mars 2020




Notez

Communiqués ANAS | Les avis de l'ANAS | Protection de l'enfance | Nous avons reçu... | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences | Publications et ouvrages | Le saviez-vous ? | Contentieux | HCTS