Association nationale des assistants de service social

Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

L'ANAS : une association 100 % bénévole. C'est le moment d'adhérer ou de ré-adhérer




Ma chère consœur, mon cher confrère,

A toutes et tous, étudiant·e·s et Assistant·e·s de Service Social, en poste ou retraité·e·s, nous vous adressons tous nos vœux et espérons vous compter à nouveau parmi nous en 2021.

Comme l'ensemble de la population, les assistant·e·s de service social sortent d'une année inattendue et déroutante. En se répandant sur la planète, la COVID-19 a bouleversé les environnements sanitaires et sociaux, désorganisé brutalement nombre de services, rendu parfois possible ce qui semblait jusqu'alors impossible. Mais la crise sanitaire a surtout généré de nouveaux facteurs de vulnérabilité, amplifié les fragilités existantes, accru la pauvreté et majoré la précarité. Incroyable année de changements accélérés de nos cadres de travail.

Dans ce contexte mouvant d'incertitudes à répétition, les assistant·e·s de service social sont resté·e·s mobilisé·e·s auprès des personnes accompagnées. Alors que leurs moyens demeuraient constants quand ils ne se réduisaient pas et face à l'explosion des demandes d'aide et de soutien, iels ont montré chaque jour l'importance de leur fonction. Plus que jamais, iels affirment les finalités humanistes d'un service social toujours capable d’adapter ses méthodes d’intervention aux circonstances.

Depuis sa création en 1944, l'ANAS demeure présente aux côtés des assistant·e·s de service social. L'association se nourrit des réalités professionnelles et propose des instances de réflexions partagées. Fidèle à l'objectif d'expliciter les valeurs qui sous-tendent nos interventions, elle donne la parole ou représente la profession dans de multiples instances nationales et internationales. Outre ses activités habituelles (publication de la Revue Française de Service Social, réflexions et échanges collectifs sur tout le territoire...), elle a créé les rencontres visio de l’ANAS chaque vendredi soir depuis mars 2020, élaboré diverses publications (tribune des assistant·e·s de service social hospitalières suite au Ségur de la santé, les ateliers vidéos “travail social : apprendre du confinement”, création de la rubrique “COVID-19” du site internet...). Elle a également répondu à de nombreuses demandes de contributions visibles sur le site internet (concernant la parole de l'enfant à l’invitation du Défenseur Des Droits, au sujet de l'impact de la crise sanitaire auprès du Haut Conseil du Travail Social...). Ainsi, l'ANAS est reconnue par les instances gouvernementales et les principaux acteurs du secteur médico-social, comme un interlocuteur incontournable. Accroître le nombre d’adhérent·e·s permettra à l’association de développer plus d’actions, de rencontres et de projets, de visibiliser la profession et de peser davantage au sein des instances.

Si chaque adhérent·e de l'ANAS participe à hauteur de ses moyens et de ses disponibilités à ces activités foisonnantes, tout·e·s affirment par leur adhésion l'importance des valeurs humanistes et du cadre déontologique qui fondent notre profession. Rejoindre l'ANAS ou renouveler son adhésion pérénise nos espaces de pensée constructive et indépendante dans la confraternité. Pour le dire tout simplement : « la porte est ouverte ».

Le Conseil d’Administration de l’ANAS.
Christophe ANCHE, Isabelle BOISARD, Sylvie GASNERAY, Joran LE GALL, Céline LEMBERT, Nadège HAMON, Françoise ROUAST, Sophie SERVEILLE, Marc SOLE.


Mercredi 27 Janvier 2021




Notez

L'essentiel | Actualités | L'ANAS et vous | La Revue | JNE / JET | Outils de travail | Archives