Menu

Exercice illégal de la profession : bilan de deux ans de protection du titre par l’ANAS et appel à une vigilance constante des professionnels et des personnes accompagnées

Rédigé le Lundi 21 Octobre 2019 à 10:08 | Lu 94 fois | 0 commentaire(s) modifié le Lundi 21 Octobre 2019

Parmi les nombreuses activités « invisibles » de l’ANAS, l’une importe particulièrement à la profession puisqu’elle concerne la protection du titre.

En effet, depuis sa création en 1944, l’ANAS a toujours promu la création d’un titre qu’elle s’est dès lors attaché à défendre.

Pourtant, depuis plusieurs mois, l’Association est confrontée à des signalements de provenances multiples concernant les situations d’usurpation de titre d’Assistant de Service Social et d’exercice illégal de la profession.

Résultat de dispositions statutaires mais également légales, cette veille concernant la protection du titre est une préoccupation constante de l’association depuis ses débuts (voir infra) et aujourd’hui placée sous l’autorité directe du Conseil d’Administration (article 10 des statuts).

Face à ces situations, un groupe intitulé « usurpation de titre » composé de membres du Conseil d’Administration s’est engagé dans le suivi de ces situations ainsi que des procédures à mener. Il est en effet bien évident que face à de telles situations, l’ANAS saisit systématiquement les autorités compétentes dès que des preuves suffisantes sont réunies et permettent de caractériser un exercice illégal de la profession.





Lundi 21 Octobre 2019

Nouveau commentaire :




Partager ce site

   
     
Rss
Facebook