Association nationale des assistants de service social

Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les Assises Nationales de la Protection de l'Enfance 2021 Inscriptions ouvertes




Depuis 2006, les Assises Nationales de la Protection de l’Enfance© réunissent chaque année près de 2000 professionnels du secteur de la prévention et de la protection de l’enfance dans leur diversité (professionnels des conseils départementaux, du monde associatif, du monde judiciaire, de la santé, cadres, non-cadres, mais aussi élus, bénévoles, parents et jeunes ou anciens jeunes accompagnés…).

Les Assises constituent le seul événement transversal de cette importance dans le champ de la protection de l’enfance, et c’est donc chaque année un événement très attendu, durant lequel de nombreuses personnalités de divers univers (psychiatres, philosophes, sociologues, artistes) sont présents sur scène pour apporter leurs regards : Boris Cyrulnik, Serge Hefez, Irène Théry, Jean-Pierre Winter, Gilles Lipovetsky, Yvan Jablonka, Jean-Pierre Tavoillot, ou les réalisatrices Emmanuelle Bercot, Jeanne Herry, le youtubeur Jhon Rachid et tant d’autres. À leurs côtés, chaque année, les principaux responsables politiques nationaux et locaux (ministres, présidents des conseils départementaux, hauts responsables institutionnels comme le Défenseur des droits) et professionnels de terrain créatifs et inspirants pour partager leur savoir-faire.

Enfin, depuis 2010 les Assises s’attachent à faire entender autant que possible la voix des premiers concernés : les jeunes et anciens ayant connu un parcours en protection de l’enfance* en qualité non pas seulement de témoins mais aussi d’experts.

Lors des tables rondes en séances plénières complétées d’ateliers thématiques les grands enjeux du secteur sont débattus et plusieurs expériences de terrain prometteuses pour améliorer les réponses en matière de prévention et de prise en charge sont présentées. Chaque année les échanges s’organisent autour d’un fil conducteur différent correspondant à une préoccupation majeure et partagée des acteurs de la protection de l’enfance. Elles constituent toujours l’occasion de présenter en avant-première des travaux particulièrement attendus comme, lors de l’édition 2014 à Lille, les conclusions de la mission d’enquête du Défenseur des droits sur l’affaire Marina, lors des Assises de Rennes en 2015 la feuille de route pour la protection de l’enfance de Laurence Rossignol, ministre de la Famille, et en 2019 les orientations du nouveau secrétaire d’État à la protection de l’enfance ou les travaux de Boris Cyrulnik sur les 1000 premiers jours de l’enfant.

Le succès des Assises repose donc principalement sur la qualité de leur contenu mais aussi sur le soin attaché à proposer une ambiance accueillante en s’appuyant en grande partie sur la mobilisation de jeunes accompagnés par les institutions partenaires qui proposent spectacles et autres animations artistiques durante le Off des Assises, temps convivial de partage plus informel de l’événement.

Les Assises sont très appréciées par les participants comme par leurs services formation. Elles se tiennent tous les 12 mois environ dans une grande ville de France différente chaque année afin de marquer l’ancrage à la fois national et local de l’événement.


Le fIl rouge des XIVèmes AssIses

La crise sans précédent que traverse notre monde, depuis l’émergence de la Covid-19, bouleverse encore plus tous les repères et accroît nos vulnérabilités.
En protection de l’enfance elle a agi comme un catalyseur des besoins des enfants et des familles et comme une loupe sur les faiblesses de notre dispositif. elle a aussi, ici et là, encouragé la créativité des acteurs, l’émergence de pratiques nouvelles, et favorisé, ponctuellement ou durablement, l’assouplissement de certains cadres.

▶ Quel impact de la crise sur les enfants et les familles ? Quel impact dans les organisations ? Quels enseignements peut-on en tirer de nature à faire évoluer les pratiques, à se projeter plus positivement dans l’avenir ?
(séquence n°1). Car, quel que soit le bilan des uns et des autres, cette crise a renforcé la volonté d’agir plus efficacement de l’ensemble des institutions et professionnels. C’est le moment où les besoins fondamentaux de l’enfant, et tout particulièrement le méta-besoin de sécurité (le besoin qui englobe tous les autres) pourraient réellement devenir la boussole de chacun, le lien fédérateur entre tous pour offrir aux enfants en situation de vulnérabilité de nouvelles perspectives. Cet ancrage sur les besoins fondamentaux pourrait au passage constituer un moteur pour redonner du “jus” à des professionnels toujours en quête de sens et de reconnaissance.

▶Que sont les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance et le méta-besoin de sécurité ? (séquence n° 2). Comment mieux les prendre en compte dans la pratique ? Quelles évolutions des cadres d’intervention et de coopération ? Quel besoin de sécurité pour les professionnels ? pour quelle prise de risques ? (séquence n° 3). Avec quels outils et à partir de quelles expériences inspirantes ? (séquence n°4 - Ateliers).

Le programme et toutes les informations pour vos inscritptions sont à retrouver ci après et sur le site ici

 


Jeudi 11 Mars 2021




Notez

Communiqués ANAS | Les avis de l'ANAS | Protection de l'enfance | Nous avons reçu... | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences | Publications et ouvrages | Le saviez-vous ? | Contentieux | HCTS