Association nationale des assistants de service social

Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La protection de l’enfance : un système réinterrogé en permanence


Le numéro 284 de la revue française de service social



En 1989, la convention internationale des droits de l’enfant a été adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies. Plus de 30 ans après, même si de nombreuses lois en faveur de la prévention et de la protection de l’enfance occupent une place importante dans nos politiques sociales, le système de protection de l’enfance français n’est pas toujours en capacité de protéger l’ensemble des enfants et les adolescents victimes de négligences et de maltraitance. 

La loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfance reste complexe dans sa mise en œuvre : disparité sur les territoires en termes de structures d’accueil, augmentation constante des informations préoccupantes, manque de moyens des  travailleurs sociaux pour réaliser les évaluations des situations d’enfants en danger ou en risque de l’être, difficile articulation entre tous les acteurs de terrains, parcours de l’enfant émailler de ruptures, délais de prise en charge retardant la mise en place de mesures d’accompagnement des familles… 

L’Etat qui a transféré la responsabilité de protéger les personnes vulnérables en particulier les enfants et les adolescents aux conseils départementaux depuis les lois de décentralisation des années 1980, s’est engagé récemment dans une stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance. 

Cette stratégie « a pour objectif de garantir les droits des enfants : droits à la santé, à l’éducation, à la sécurité affective, à l’autonomie après 18 ans. Elle vise aussi à leur donner la parole et à mieux prendre en considération leurs avis et ce qu’ils vivent [1] ». 

Néanmoins de nombreuses questions restent en suspens : Comment mieux associer les parents aux décisions et les enfants aux projets ? Comment concilier la notion de maintien du lien et celle de protection de l’enfant ? Comment évaluer et conjuguer besoins de l’enfant, le prescrit, et les possibilités d’accueil sur les territoires, le réel ? Comment prendre en compte des individualités ? Quelles articulations entre le travail social et la justice ? Quels sont les leviers et les freins de cette stratégie nationale ? Comment, à travers cette stratégie nationale, mieux repérer les signaux d’alerte à protéger les enfants ?  Quels sont les moyens appropriés pour agir ? 

Dans ce numéro, nous nous efforcerons de comprendre comment le système de protection de l’enfance a évolué, comment le travail collectif s’élabore dans l’intérêt de l’enfant. Nous analyserons les enjeux actuels d’un point de vue historique, juridiques, sociologique et anthropologique. Nous interrogerons les pratiques issues du terrain notamment celles des travailleurs sociaux. Nous questionnerons les perspectives.

 


[1] https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/strategie-nationale-de-prevention-et-de-protection-de-l-enfance-2020-2022


Coordinatrices : Gaëlle BOUL et Joëlle DELACÔTE (comite.redaction.rfss@anas.fr )


Calendrier : Réception des articles finalisés au plus tard le 14 novembre 2021. Parution en mars 2022.


Indications pour contributeurs disponibles sur la page de présentation de la revue.

Vous souhaitez recevoir nos appels à contributions, inscrivez-vous sur notre liste de diffusion dédiées ici !

Mardi 5 Octobre 2021




Notez

Présentation des numéros | Extraits de la revue | Appels à contribution | Numérisation / archives