Association nationale des assistants de service social
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Formation à l’intervention en contexte de violence conjugale : Protéger ! Aider ! QUI et COMMENT ?





Par Estelle KARCHEN et Laurent PUECH
Assistants de service social intervenants en commissariat et gendarmerie sur des situations de violences au sein de couples et familles.
 
Du 9 au 13 JUIN 2014  à LA GRANDE MOTTE
 
Comment enclencher un processus de changement dans lequel les personnes deviennent actrices de leurs solutions ?
 
Les situations de violences conjugales, conduisent souvent les professionnels du travail éducatif, social et médico-social à un sentiment d'impuissance et de désarroi. Alors que tout semble être mis en place pour que celles-ci cessent, (application des nouvelles législations, dispositifs d'accompagnement des victimes, auteurs et enfants, développement de lieux d'hébergement en urgence ou à moyen terme), les protagonistes semblent s’accrocher à leur relation. Et la violence continue ou reprend...
La relation entre les professionnels, le couple et leurs enfants  semble comme irrémédiablement noyautée par la violence...
 
La séparation des acteurs apparaît vite être la solution pour protéger. La crainte du passage à l'acte dramatique imprègne les approches et les interventions. Plus encore dans notre contexte sociétal marqué par la volonté du « risque zéro » !
La volonté de protection se croise et se confond alors avec la fonction d'aide : « si elle ne peut se protéger, je dois le faire à sa place, pour son bien ! »,  « je dois aider leurs enfants et avant tout les protéger ».
Et pourtant le risque est grand, alors, qu’à la violence conjugale s’adjoigne la violence d’une intervention qui transforme les personnes, adultes comme enfants,  en objet de la bienveillance des  experts !
Alors que le « sceau » de ces situations familiales est l’emprise, les professionnels semblent inexorablement conduits à en étendre le champ, à participer à cette règle implicite, à « faire plus de la même chose ». 
 
L'objectif de cette formation est d’épauler les intervenants à construire une approche qui bien plus que de répondre ponctuellement et temporairement à la violence, développe un réel contexte qui favorise le changement. Repérer les paradoxes qui piègent les actions, décrypter les jeux relationnels familiaux et/ou conjugaux à l'œuvre dans les situations de violences conjugales et les interactions  entre les intervenants et la famille, fonder l’intervention sur le respect inconditionnel de l’autre, sur ses compétences. Changement qui permettrait aux personnes de définir et s'approprier les moyens de leur protection.
 
METHODOLOGIE
A partir d'exposés théoriques et de situations concrètes amenées par les participants, les formateurs proposeront de questionner les jeux relationnels à l'œuvre dans les problématiques de violences, les règles de fonctionnement du couple conjugal et celles du système intervenant-famille.
Ils aborderont la question essentielle de « la protection » en proposant une réflexion éthique sur le risque et sa gestion. Ils proposeront des stratégies d'intervention afin de développer  le pouvoir d'agir des professionnels et celui des familles rencontrées en fonction de différents contextes.
 
PARTICIPANTS : tout professionnel accompagnant des enfants ou des adultes confrontés à ces violences.

FORMATEURS

ESTELLE KARCHEN est assistante de service social, formée à l'approche systémique et à la  thérapie familiale. Elle intervient au sein d'un commissariat auprès des victimes et auteurs d'infractions pénales et des couples dans un contexte de crise. Elle participe également à la formation de divers professionnels sur la problématique des violences intra familiales et  participe au développement de pratiques de réseau dans le cadre de la politique de la ville et du développement social local. 
LAURENT PUECH  est Assistant social, employé par un conseil général et mis à disposition de la gendarmerie, il intervient dans des situations de violences intra-familiales. Formateur pour l'Association Nationale des Assistants de service social (ANAS),  le Carrefour National de l'Education en Milieu Ouvert (CNAEMO) et l'Association Nationale des Intervenants Sociaux en Commissariat et Gendarmerie (ANISCG). Il a participé, dans le cadre de ses responsabilités au sein d'une association professionnelle, aux travaux préparatoires à la réforme de la protection de l'enfance de 2007. Il est régulièrement présent en tant qu'intervenant aux Assises de la Protection de l'Enfance. 


Du 9 au 13 juin  2014 : HOTEL LES RIVES BLEUES, Place de l’Eglise, La Grande Motte
 (Possibilité d’hébergement : tél : 0467560777 ) 
Horaire des journées : 9-12 h. et 14- 17 h.
Contact : Guy HARDY:  0033633609138
 

SECRETARIAT DE LA FORMATION

Renseignements pratiques, Inscriptions, administration :

YCI-MEME.FR SARL (WWW.YCI-MEME.COM  
 54 rue du 16ème chasseur à pied, 
F- 57070 METZ  
Tél : 0033633609138    
Email : guy.hardy@swing.be
Coût  du stage : 745 euros
(Les frais de transport et de séjour sont à charge des participants.)
Une convention peut être demandée pour la formation continue.
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 41 57 02797 57
Auprès du préfet de la Région de Lorraine  
 
Demande d’information et inscription : guy.hardy@swing.be

Mardi 22 Octobre 2013




Notez

Témoignages d'Assistant·e·s de Service Social | Communiqués ANAS | Les avis de l'ANAS | Protection de l'enfance | Nous avons reçu... | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences | Publications et ouvrages | Le saviez-vous ? | Contentieux