Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

RENCONTRE MONDIALE A ADELAÏDE DE 1200 TRAVAILLEURS SOCIAUX


La 17ème Conférence Internationale de la Fédération Internationale des Travailleurs Sociaux (FITS) s'est tenue en début de mois à Adélaïde en Australie. En voici un rapide compte rendu rédigé par les représentantes de l'ANAS qui ont participé à ce congrès.



RENCONTRE MONDIALE A ADELAÏDE  DE 1200 TRAVAILLEURS SOCIAUX
La Fédération internationale des travailleurs sociaux et l’Association Internationale des Ecoles ont organisé leur Congrès en Australie du 2 au 5 octobre dont le Thème était la reconstruction de la Société civile..

Les thèmes porteurs autour de deux axes les expériences de terrain et la formation furent au nombre de 5 :

- Les clivages socio-économiques qui augmentent entre les pays riches et les pays pauvres, on dénombrera 300 millions de pauvres en Afrique en 2005 ;
- Les problématiques des demandeurs d’Asile, des Réfugiés ;
- Les discriminations et les problèmes des éthnies minoritaires ;
- Les familles monoparentales,
- Les difficulté sociales liées à la drogue, au VIH .

Face à ces situations les travailleurs sociaux mettent en place des actions individuelles et/ou des actions collectives. Une intervention dans le sens d’une responsabilisation des usagers afin qu’ils se mobilisent davantage fut souvent mis en évidence (l’empowerment comme les anglo-saxon le nomme). Les témoignages des travailleurs sociaux sur leur relations avec les responsables de l’action sociale ont soulevé la difficulté du secret professionnel, principe reconnu dans tous les pays.

L’aide aux pays en voie de développement dans le cadre des ONG met en évidence un principe bien connu dans notre profession : répondre aux besoins des personnes mais ne pas agir à leur place avec le risque que la réponse ne soit pas adaptée.

Nous avons pu échanger avec un certain nombre de participants parmi les participants d’une centaine de pays, des cinq continents et l’intérêt est de constater la finalité commune du travail sociale même si des différences de pratiques subsistent.

Un autre intérêt fut les échanges lors de visites sociales telle celle dans un centre de la banlieue d’Adélaïde qui applique un programme gouvernemental sur l’octroi d’un petit déjeuner aux enfants issus de milieu très défavorisé et parallèlement assure un accompagnement social qui se fonde sur le développement des potentialité de enfants.

Néanmoins nous pouvons nous interroger sur le devenir du Travail social, le risque que le travailleur social ne mettent en application que des dispositifs et ne soit pas acteur de changement social, rôle qui lui est imparti. Restons vigilant c’est une des conclusion qu’il faut tirer, la deuxième est l’émulation que cette participation apporte. Nous sommes toujours et encore plus des acteurs citoyens !!

A l’occasion de ce Congrès les deux associations ont eu leur Assemblée Générale. Les deux associations se sont mises d’accord pour deux Documents l’un relatif aux règles d’éthique de Déontologie ; l’autre étant un référentiel de niveau de compétences. Ces documents concernent tous les Etat membres et Ecoles membres. Cette normalisation dans un champ d’application mondial est une référence fondamentale pour l'avenir.

La FITS a décidé d’un jour de réflexion sur le travail social qui serait mondial (celui de l’ONU) . Elle souhaite que chaque association nomme un représentant pour sa commission des droits de l’HOMME et que la Commission étudiants, étudiants issus des associations membres prenne de l’extension.

Quant à l’Association Internationale des Ecoles son nouveau Président est Abye Tassé.

Nous laissons au siège de l’ANAS les abstracts, quelques enregistrements d’intervention sur CD et quelques ouvrages ou documents.

Pour la commission Internationale

Marie Geneviève Mounier

Dimanche 17 Octobre 2004



Communiqués ANAS | Protection de l'enfance | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences