Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

France ESF réagit face à la tournure prise par les Etats Généraux du Travail Social


Au mois de mars dernier, l'ANAS publiait un communiqué dénonçant des Etats Généraux du Travail Social mis en oeuvre à marche forcée et sans réelle concertation. A travers un communiqué, l'association France ESF, organisation professionnelle représentant les Conseillères en Economie Sociale et Familiale, rejoint notre point de vue.



France ESF réagit face à la tournure prise par les Etats Généraux du Travail Social
En effet, dans le communiqué qu'elle vient de faire paraître, France ESF pointe des manquements forts tant sur le fond que sur la forme.

Sur la forme, elle prend pour exemples le manque de consultation d'acteurs essentiels du milieu associatif et le manque de diffusion du questionnaire sur les différents territoires.

Quant au fond, France ESF s'inquiète de deux démarches menées en parallèle sur la question de l'évaluation de la réingénierie de 10 diplômes d'Etat de travail social laissant imaginer une volonté de refonte de la formation initiale des travailleurs sociaux. Cette question constitue sans nul doute un enjeu majeur pour les prochains mois. L'ANAS sera très attentive à l'évolution de ces démarches engagées. 


En conclusion, l'association souhaite un changement et une réelle "collaboration pour pouvoir reconstruire un travail social préventif qui tienne compte de l'expertise et de la spécificité des professionnels auprès des personnes appelées dans tous les documents officiels : "l'usager". 


Retrouvez ci-dessous le communiqué de France ESF dans son intégralité en PDF.


 

position_france_esf_face_aux_egts.pdf Position_France_ESF_face_aux_EGTS.pdf  (255.07 Ko)


Jeudi 17 Avril 2014



Communiqués ANAS | Protection de l'enfance | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences