Envoyer à un ami
Version imprimable

pour une conférence permanente


...des organisations de travailleurs sociaux



pour une conférence permanente
L'ANAS a participé à la rencontre qui a réuni 13 associations et syndicats(1) le 7 juin à Paris à l'initiative du mouvement Education et Société. L'objectif était de proposer la création d'une conférence permanente des organisations de travailleurs sociaux sur la responsabilité démocratique en travail social

En effet, la parole des travailleurs sociaux est très peu entendue dans le débat public alors que les questions posées les concernent particulièrement. La manière de parler des questions d’insécurité, de délinquance, de création de centres éducatifs fermés pour les mineurs justifient une parole professionnelle porteuse de sens mais aussi d’expertise.

Cette rencontre faisait aussi référence à plusieurs articles parus dans les ASH notamment sur « le malaise dans le travail social » ou encore « les professionnels en manque de représentation » et « quel avenir pour le travail social et leurs associations professionnelles ». ( Une journaliste des ASH, Céline Gorgoly était présente à cette rencontre ).

Les participants ont échangé plusieurs constats. Le premier confirme l’état d’instrumentalisation des métiers du social et de la perte de sens des interventions. Le second rappelle qu’il y a nécessité de d’intervenir dans le débat public mais pas pour parler de nos problèmes spécifiques. Il s’agit plutôt d’apporter la contribution des professionnels aux questions qui traitent de leurs compétences.

Un intervenant a rappelé que le travail social s’inscrit dans la durée et que certains reportages télé par exemple peuvent détruire rapidement l’image d’un quartier et réduire l’action des travailleurs sociaux à néant. Des demandes de journalistes d’interroger des professionnels dans l’urgence d’un reportage ne peuvent être satisfaites. Notre rapport au temps n’est pas le même. Ce qui fera dire au sociologue de l’association « pratiques sociales » avec un petit sourire provocateur : « encore faut-il que vous ayez quelque chose à dire… » quant au rapport au temps, « moins on est armé théoriquement plus on a besoin de temps »

Créer une conférence permanente sur le thème de la démocratie et du travail social conduira chacun des participants à échanger sur les différents points de vue exprimés notamment sur le fond : quelles est notre capacité d’expertise, quelle analyse faisons nous des politiques sociales etc…

Après divers échanges il est convenu qu’il y a nécessité pour les travailleurs sociaux de parler d’une seule voix, de sortir de la plainte et de créer une délégation permettant une prise de parole publique qui tient compte de notre capacité d’expertise et de notre analyse du sens.

Témoins et solidaires a rappelé que l’association avait proposé une charte permettant de définir les axes d'engagement et les valeurs communes.

Chaque structure est invitée à nommer 2 représentants susceptibles de participer à cette conférence permanente. Elles ont à réfléchir sur les moyens à mettre en commun pour fonctionner dans la durée.

La diversité des structures présentes est peut être un handicap mais c’est aussi une richesse. « Si l’on croise nos points de vue et que l’on décloisonne notre réflexion nous augmentons notre capacité d’expertise et d’analyse » précisera le Bernard Cavat.

Il a été proposé par l'ANAS de retenir de cette réunion 3 principes :

1- la reconnaissance et la diversité des organisations du travail social et du respect des différences,
2- la volonté de travailler ensemble et de nous inscrire dans une dynamique d’interpellation,
3- de prendre des moyens pour construire cette conférence permanente des organisations de travailleurs sociaux pour intervenir dans le débat démocratique sur le travail social

Les participants doivent se retrouver en octobre pour confirmer la démarche et lancer les travaux de la conférence permanente.

1- ces organisations sont : Education et Société, l’ANAS, le CNAEMO, le MNETS, le SNUAS-FP (FSU), CFDT Interco 94, France ESF, la CFPS, l’ANPF, Les associations Intermèdes, Pratiques Sociales, Itinéraires, Témoins et Solidaires

Mercredi 7 Août 2002
dd