Envoyer à un ami
Version imprimable

Soutien des travailleurs sociaux à la population de la Birmanie


L'IFSW, organisme international représentatif du travail social, auquel adhère l'ANAS appelle à soutenir le peuple Birman. Dans un communiqué l'IFSW représentant un demi-million de travailleurs sociaux professionnels autour du globe - se déclare choqué par les événements qui ont été et ont actuellement lieu en Birmanie.



Soutien des travailleurs sociaux à la population de la Birmanie
Les assistants sociaux ont quotidiennement le contact avec les faits de pauvreté et le désespoir. Ils connaissent les effets destructeurs à long terme que l'oppression et la pauvreté peuvent apporter. Le peuple de la Birmanie mérite plus de leur gouvernement.

Nous déplorons la répression récente, violente des démonstrations non-violentes en Birmanie aussi bien que la violation continue des droits de l'homme qui existe depuis des décennies.

Nous demandons de façon expresse à la direction militaire tenant le pouvoir en Birmanie d'assurer le plein respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales afin de permettre au peuple d'éprouver le bien-être et la possibilité de se libérer de la pauvreté.

Nous exigeons la libération immédiate des prisons de tous les civils récemment retenus aussi bien que la libération de tous les prisonniers politiques retenus ou tenus dans l'assignation à domicile.

Nous soutenons le rétablissement paisible du gouvernement légitimement élu de Birmanie sous la direction du Lauréat de Prix Nobel de Paix Aung Suu San Kyi.

Nous recommandons vivement à tous les travailleurs sociaux de s'opposer à ces violations de droits de l'homme contre la population entière de Birmanie et a soutenir la réconciliation véritable et la démocratie en Birmanie.

Nous recommandons à nos collègues de signer des pétitions et participer aux initiatives locales pour protester et exprimer l'avis de notre profession sur la violence et la demande de droits de l'homme, la démocratie et la solidarité.]b


IFSW - the international body for social work, representing half a million professional social workers around the globe — is shocked by the events that have been and are currently taking place in Burma.

Social workers have daily contact with the realities of poverty and despair and know the damaging long-term effects which oppression and poverty can bring. The people of Burma deserve more from their government.

We deplore the recent, violent repression of peaceful demonstrations in Burma as well as the continuous violation of human rights which has been happening for decades.

We urge the military leadership holding power in Burma to ensure full respect for human rights and fundamental freedoms and to enable the people to experience well-being and freedom from poverty.

We demand the immediate release of all civilians recently detained as well as the immediate release of all political prisoners detained or held in house arrest.

We support the peaceful reinstatement of the rightfully elected government of Burma under the leadership of the Nobel Peace Prize Laureate Aung San Suu Kyi.

We urge all social workers to oppose these violations of human rights against the whole population of Burma and to support genuine reconciliation and democracy in Burma.

We recommend our colleagues to sign petitions and to take part in local activities to protest and express our profession's view on the violence and demand for human rights, democracy and solidarity.

London/Bern, October 19, 2007

David N Jones
President
International Federation of Social Workers (IFSW)
PO Box 6875
Schwarztorstrasse 22
CH-3001 Berne
SWITZERLAND
Tel (41) 31 382 6015
Fax (41) 31 382 1125
Web: http://www.ifsw.org

Samedi 27 Octobre 2007
DD