Envoyer à un ami
Version imprimable

Prévention de la délinquance : l’ANAS interpelle les groupes parlementaires


La question de la prévention de la délinquance est depuis deux ans sujette à de nombreux travaux : pré-projet de loi Sarkozy, rapports Bénisti et Hermange, plan d’action gouvernemental annoncé d’ici la fin 2005…



Prévention de la délinquance : l’ANAS interpelle les groupes parlementaires
Après plusieurs autres sollicitations, l’ANAS a été invitée au début de l’été 2005 par le Ministère de l’Intérieur. L’objectif était de recueillir nos positions sur un certain nombre d’aspects. Plutôt qu’une rencontre directe, nous avons envoyé un ensemble de fiches thématiques à Madame Rachida Dati, chargée de mission auprès de M. Sarkozy en charge du dossier de la prévention de la délinquance. Ces documents font le point sur : les professions, les missions, le secret professionnel, les conditions de l’efficacité, la délinquance, nos propositions et un exemple de charte de fonctionnement adoptable dans le cadre d’un Contrat Local de Sécurité.

Souhaitant contribuer à ce débat, ne pas avoir pour seul interlocuteur le gouvernement et afin de toucher l’ensemble des décideurs, nous avons choisi d’envoyer les sept fiches thématiques à chacun des présidents des différents groupes parlementaires. Il nous semble en effet que, lorsque le gouvernement présentera son projet, chaque député doit disposer de ces éléments afin de se positionner. Au-delà de cette échéance, il nous parait essentiel que la représentation nationale ait une connaissance fine des questions que portent les assistants de service social et des conditions d’exercice de leur profession.

L’ensemble des fiches produites par l’ANAS a aussi été transmis à nos partenaires de la Conférence Permanente des Organisations (CPO), dont nous sommes membres. Ces documents seront aussi bientôt disponibles dans la Revue Française de Service Social.


Jeudi 27 Octobre 2005
Laurent Puech, Président de l’ANAS.