Envoyer à un ami
Version imprimable

« Pour un nouvel équilibre social dans un monde inéquitable »


La FITS, Fédération Internationale des Travailleurs Sociaux, lance tous les deux ans, une conférence mondiale dont l’organisation est assurée par une de ses organisations membres. Pour 2006, c’est l’association allemande, la DBSH, qui organise cette conférence mondiale à Munich, du 30 juillet au 3 août 2006.



« Pour un nouvel équilibre social dans un monde inéquitable »
Cette conférence aura un éclat tout particulier parce que ce sera le 50ème anniversaire de la création de la FITS qui avait été fondée à Munich en 1956. Les collègues allemands préparent la fête avec enthousiasme !

Toutes les interventions principales feront l’objet d’une traduction simultanée, en allemand, en anglais, en espagnol, et en français.

Dès à présent et jusqu’au 15 octobre 2006, les personnes qui souhaitent présenter un exposé ou animer un atelier peuvent envoyer leur résumé au Comité de Programme.
Le site internet de la conférence est disponible aussi en français sur www.socialwork2006.de

Le thème de la conférence est : « Pour un nouvel équilibre social dans un monde inéquitable »

La Présidente de l’Association Allemande des travailleurs Sociaux, Madame Hille Gosejacob-Rolf précise :

« Le thème de notre conférence est un thème d’espoir, pas d’illusion. Il exige de nous, professionnels, dévouement, énergie et clairvoyance au niveau mondial et au niveau régional. L’équilibre n’est pas stable ni constant, il est subjectif et changeant et demande à être constamment réajusté…

Nous aimerions saisir l’opportunité de cette conférence mondiale pour discuter les conflits actuels et les inégalités d’un point de vue multirégional, pour établir et entretenir des réseaux partout dans le monde, et pour travailler conjointement à la création de critères de qualification professionnelle. »

Ce thème de l’équilibre social est abordé dans cinq domaines. Une rubrique spéciale est consacrée au travail social lui-même, ses valeurs et ses objectifs, ce qu’il est devenu de 1956 à 2006 … et tout ce qui interpelle les travailleurs sociaux et les formateurs maintenant.

Ces domaines sont :


1. L’équilibre des générations : Jeunesse et Vieillesse

Les développements démographiques sont alarmants dans certaines parties du monde. Alors que le « fossé des générations » indique une polarisation sur l’allongement de la vie, nous voulons travailler dans le sens d’une approche intergénérationnelle et d’un « contrat des générations ». Les questions directrices pour la conférence sont :
- Quels sont les défis particuliers dans chaque pays en ce qui concerne l’équilibre des générations ?
- Comment les travailleurs sociaux et les services sociaux répondent-ils aux variations des mouvements démographiques ?


2. Santé physique affective et mentale

Les dimensions physiques, mentales et affectives de la santé sont encore généralement traitées séparément et non pas comme des systèmes interdépendants.
- Comment nous situons-nous holistiquement en tant que travailleurs sociaux ?

Les risques et les façons d’envisager les traitements varient grandement d’un pays à l’autre et sont en corrélation avec les difficultés économiques.
- Comment pouvons-nous travailler à un meilleurs équilibre entre prévention, amélioration et suivi ?
- Quels sont les apports particulièrement préventifs, thérapeutiques et post-thérapeutiques des sports ?


3. Entre inclusion et aliénation : Migrants, Réfugiés et Personnes Déplacées

Le travail social est interpellé par le phénomène ancien des migrations, qui sont habituellement causées par des catastrophes naturelles ou dues à l’homme.

- Que pouvons nous faire pour prévenir ou réduire les catastrophes dues à l’homme, comme les guerres, les conflits entre hommes et femmes et les conflits ethniques ?
- Comment pouvons-nous répondre de façon adéquate aux inondations, famines, etc… et aux inégalités socio-économiques ?
- Comment pouvons-nous trouver un équilibre satisfaisant entre mouvement et installation ?
- Comment la diversité culturelle peut-elle être mieux intégrée dans l’enseignement du travail social et dans la pratique ?


4. Droits de l’homme et droits civils : entre mondialisation et marginalisation

Les droits de l’homme et les droits civils sont intriqués comme les familles, les nations, et les continents. Cependant, les chances et les ressources varient énormément.
- Comment pouvons-nous établir effectivement les priorités dans chacun de « nos » pays ?
- Comment pouvons-nous influencer la politique internationale, comme pour les droits de l’enfant ?
- Comment le travail social peut-il servir à favoriser l’égalité et à conforter la dignité humaine ?
- Avec quelles organisations pourrions-nous coopérer encore plus étroitement à l’avenir (par exemple, les Organisations de Lutte pour les Droits de l’Homme) ?


5. Les systèmes sociaux entre les exigences de réponse aux besoins vitaux et aux critères minimum de sécurité sociale

La mondialisation, mot magique pour un monde économiquement interdépendant, n’a pas généré de principe et n’a promulgué aucune disposition de prévision sociale pour tous, ni pour la justice sociale. Il n’y a qu’un monde où les questions sociales deviennent aussi importantes que les questions économiques. Le terme « capital humain » ne peut être acceptable en travail social tant que l’aspect « humain » ne sera pas plus important que le « capital ».

- Quelle est la hiérarchie des besoins dans chaque pays ?
- Comment les services sociaux répondent-ils à ces besoins ?
- Quelles sont les valeurs du travail social dans ce contexte ?


6. Le travail social comme profession : 50 ans de progrès et de vision d’avenir

Un point phare de cette 18ème conférence mondiale de la FITS est la célébration du 50ème anniversaire de la Fédération Internationale des Travailleurs Sociaux.

En 1956, la FITS était fondée à Munich, remplaçant le Secrétariat International Permanent des Travailleurs Sociaux fondé en 1928 à Paris.

En 2006, nous évoquerons un demi-siècle de coopération mondiale fructueuse et de développement professionnel dans le monde entier.

Après cette revue des sujets qui seront abordés à la Conférence, il faut parler aussi des visites de terrain qui sont organisés à partir du mercredi 2 août 2006 dans Munich et ses environs, mais aussi dans les villes et dans les sites proches. Les visites de terrain seront incluses dans des circuits comprenant aussi des éléments culturels et touristiques.
Pour les participants qui le souhaitent, des services sociaux extérieurs proposeront d’autres circuits hors conférence : par exemple, un circuit de 4 jours autour de Heidelberg.

Est-il besoin de présenter Munich et la Bavière, leur ambiance chaleureuse et le décor naturel des Alpes bavaroise ???

Dans l’immédiat, nous vous invitons à consulter le site internet www.socialwork2006.de

Et nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine, le 30 juillet 2006 à Munich où nous vous attendons très nombreux !

Mercredi 17 Août 2005
commission internationale ANAS