Envoyer à un ami
Version imprimable

Police et travailleurs sociaux : Non à la confusion des genres...

Communiqué


Nous avons reçu le communiqué suivant de la part du syndicat SUD Intérieur qui fait suite à des demandes d'information nominatives des institutions judiciaires à l'égard des services sociaux. Nous rappelons à l'ANAS qu'il est exclu au titre du secret professionnel de transmettre ce type d'informations.



Police et travailleurs sociaux : Non à la confusion des genres...
Le texte du communiqué Sud Intérieur : "A l'occasion d'une réunion plénière réunissant en début d'année les cadres de la Direction des Actions Sociales Territoriales (DAST) du département d'Ille et Vilaine, était fait état d'une proposition de rencontre du Procureur de la République adjoint, notifiant : (... afin de me permettre de préparer au mieux cette réunion, il me serait agréable que vous me fassiez parvenir pour le... (date) une liste de mineurs qui poseraient des difficultés particulières dans votre ressort, étant précisé qu'il n'est pas nécessaire que ces mineurs soient connus de la justice pour que nous évoquions leur situation...)

Si cette kafkaïenne requête du Parquet a emporté le pittoresque assentiment de quelques responsables locaux des Centres Départementaux d'Actions Sociales (CDAS) et de la directrice de la DAST, elle a suscité inquiétudes et questionnements de nombre de travailleurs sociaux. SUD Départementaux 35 s'est, pour sa part, fort logiquement élevé contre cette dérive.

Dans son communiqué SUD INTERIEUR rappelle que le travailleur social :

- a, quel que soit son champ d'activité ou sa structure administrative de rattachement, pour objectif premier l'aide à des individus en demande, des populations en détresse ou pénalisées. Labeur ingrat et souvent mal reconnu, son oeuvre nécessite une pleine sphère d'autonomie, inhérente tant à sa fonction qu'aux conditions spécifiques de son emploi particulier. Sans cette liberté d'agir, d'interpréter, de proposer et/ou de refuser, son métier n'aurait sens et ne serait qu'un travestissement grotesque

- détermine dans la durée - parfois difficilement - son rapport à l'Autre . Les souffrances qu'il rencontre ne peuvent, en éthique et déontologie, l'autoriser à une quelconque ambivalence

- établit ses relations avec les différentes institutions en considérant d'abord et avant tout l'intérêt des personnes (et de leur entourage) qu'il aide professionnellement, lesquelles se confient d'autant mieux qu'elles sont persuadées ne pouvoir être trahies (étant protégées par son secret professionnel)

- juge que la réalité des contacts avec les autres institutions dépend grandement du sens de l'humain, des éventuels respect - ou non respect - des valeurs d'émancipation fondant son métier qu'il pourra y rencontrer ; elle est donc évolutive, à l'appréciation de lui seul et peut toujours être remise en question

Considérant que le travailleur social n'est nullement un agent de renseignement et que la confusion des genres est attentatoire tant aux libertés individuelles et collectives qu'à l'autonomie du professionnel concerné, SUD INTERIEUR soutiendra tous ceux refusant ce type de listage menant tout droit à un Fichier National des Asociaux (FNA)."

Bien evidemment l'ANAS rejoint cette position. Nous apprécions particulièrement que ce soit un syndicat de policier qui développe cet argumentaire respectuex du droit, des usagers et des professionnels de l'action sociale.

Lundi 28 Juin 2004
Dubasque