Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les travailleurs sociaux parisiens pour le Droit au Logement


"Confrontés à l’absence de réponses relatives aux besoins vitaux des personnes que nous rencontrons, nous nous sentons maltraités dans notre quotidien de travailleur social" Le collectif parisien des travailleurs sociaux pour le Droit au Logement manifestera le mercredi 15 octobre à 10h00 sur le parvis de l'hôtel de ville



le Droit au Logement à l'assaut de l'assemblée
le Droit au Logement à l'assaut de l'assemblée
Le communiqué du collectif indique que la situation en matière de logement et d’hébergement à Paris est actuellement intolérable.

Les travailleurs sociaux, refusent de continuer à être "les instruments de politiques ne répondant pas aux problèmes de logement et d’hébergement des populations de plus en plus précarisées" est-il précisé

En outre les professionnels déclarent plus être en mesure d’assurer leurs missions. Ils ne supportent plus le silence des pouvoirs politiques sur ces problèmes.

"Confrontés à l’absence de réponses relatives aux besoins vitaux des personnes que nous rencontrons, nous nous sentons maltraités dans notre quotidien de travailleur social.

Nous sommes solidaires des personnes qui subissent toutes ces violences institutionnelles." conclue le communiqué

Pour faire entendre cette colère, un rassemblement est prévu mercredi 15 octobre 2003 à 10 heures sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Les travailleurs sociaux d Paris et sa région sont invités à se joindre à ce mouvement. Un préavis de grève sera déposé pour cette journée d’action.

POUR TOUT CONTACT : E-MAIL : colparistslog@voilà.fr


Communiqué de presse du collectif:


« Le collectif parisien des travailleurs sociaux pour le droit au logement s’est constitué, soutenu par CGT-ASE, CGT Services publics parisiens, CGT-USD Santé action sociale de Paris, SNPES-PJJ / FSU, SUD Santé-social privé. Nous dénonçons comme nos collègues du 93, la pénurie de logements et de structures d’hébergements dignes de ce nom. Nous ne disposons d’aucun moyens pour permettre l’accès à un logement, qui est un droit élémentaire. Nous manquons dramatiquement de solutions à proposer en matière d’hébergement provisoire. Pour certains Parisiens, la seule solution, ce sont les hôtels, souvent sordides et dont la majeure partie des frais est pris en charge par les fonds publics. Les mauvaises conditions de logement, voire l’absence de logement, mettent en cause la vie familiale ; portent atteinte à l’intégrité des personnes, à leur santé physique et mentale et à celle de leurs enfants.

Nous, travailleurs sociaux, quel que soit notre secteur d’activité, ne sommes plus en mesure d’assurer nos missions.
Confrontés à l’absence de réponses relatives aux besoins vitaux des personnes que nous recevons, nous nous sentons maltraités dans notre quotidien de travailleurs sociaux.

Nous sommes mobilisés pour imposer des mesures d’urgence et un débat pour la construction d’une véritable politique du logement social à long terme. Pour faire entendre notre colère, un rassemblement estprévu le mercredi 15 octobre 2003 à 10 heures.

POUR TOUT CONTACT : E-MAIL : colparistslog@voila.fr
ou 01 44 84 50 50 (Merché ASSOULINE)



Jeudi 9 Octobre 2003



L'essentiel | Actualités | L'ANAS et vous | La Revue | Les avis de l'ANAS | JNE / JET | Espace Adhérents