Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les assistantes sociales de Polynésie lancent "un cri d'alarme"


"Il y a des poudrières, en Polynésie, qui menacent d'exploser" les assistantes sociales de Tahiti on tenu une conférence de presse pour alerter les pouvoirs publics et la population sur les conditions de plus en plus difficiles de l'exercice de leur profession.



Les assistantes sociales de Polynésie lancent "un cri d'alarme"
Comme l'indique l'article paru dans "Tahiti presse" "Pour le syndicat A Tia i Mua (1), la situation est grave. Les assistantes sociales, qui tirent la sonnette d'alarme, souhaitent interpeller les élus sur "les difficultés d'application" de leurs missions principales. Des postes nouveaux, des moyens, et des conditions de travail correctes sont nécessaires pour répondre à une demande de plus en plus importante."

le dossier de presse joint en bas de page précise : " A titre d’exemple, à la date d’aujourd’hui, les travailleurs sociaux remarquent une augmentation de 20 % de demandes d’aides alimentaires en plus qu’à la même date l’an passé.

De plus en plus de personnes se présentent à nos permanences dans l’espoir de recevoir une aide en nature (alimentaire ou loyer dans la plupart des cas)
2- Les missions supplémentaires
- Depuis février 2009, la DAS est devenu le « guichet unique » des crèches et garderies (Cellule « Etablissement d’accueil de l’enfance ») qui porte sur les agréments, les suivis et les recensements des structures, traitements des aides financières etc.. Actuellement deux personnes sont chargées de cette cellule en contrat à durée déterminée jusqu’au 31/12/09 renouvelable jusqu’au 28/02/10 maximum.
- La loi de pays du 06/10/09 qui réglemente les accueillants familiaux (ex familles d’accueil) et qui prévoie la régularisation ou de nouveaux agréments pour environ 350 familles. Un seul travailleur social à plein temps et un psychologue à ½ temps seront chargés de réaliser les enquêtes dans un délai de deux ans.
- De plus en plus de familles suivies ayant des impayés de loyer cumulés depuis des années et menacées d’expulsion. La DAS se doit de recevoir ces familles et de leur proposer des ….solutions? RIEN ! foyers d’hébergement pour SDF souvent pleins, pas de logements à faible loyer libres, problèmes fonciers.
A titre d’exemple, nous recevons des personnes qui peuvent avoir 2 à 3 millions de francs d’impayés de loyers à l’OPH
3- La Protection des publics vulnérables
- L’enfance maltraitée : A l’heure où nous fêtons le 20ème anniversaire des droits de l’enfant, environ 900 signalements d’enfants en danger ou en risque sont arrivés à la DAS à la date d’aujourd’hui. Des foyers d’accueil trop souvent pleins, les travailleurs sociaux ont en moyenne 50 situations à suivre chacun.
- Les personnes âgées et handicapées adultes : une équipe de travailleurs sociaux trop réduite pour un travail de qualité. Pour toutes ces missions de plus en plus nombreuses et délicates, aucune création de poste depuis 2008 et aucune de prévue en 2010.

... la suite du dossier est à lire dans le fichier joint en bas de page


(1) ce syndicat professionnel est affilié à la CFDT

dossier_de_presse_a_tia.pdf dossier-de-presse-A-Tia.pdf  (95.36 Ko)


Samedi 7 Novembre 2009



Communiqués ANAS | Protection de l'enfance | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences