Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La France condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour les expulsions des Gens du voyage


Cette condamnation fait suite à un recours déposé par l'Association ATD 1/4 Monde et 8 personnes représentantes des familles expulsées.



La France condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour les expulsions des Gens du voyage
Dans un arrêt du 17 octobre 2013, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné la France pour violation de l'article 8 (droit à la vie privée et familiale, et droit à un domicile) de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, à propos d'expulsions de familles du voyage.

Dans un communiqué, la Ligue des droits de l'Homme se réjouit de pouvoir disposer, dans son action, d'une telle jurisprudence.

Au-delà des faits de l'espèce, la Cour rappelle que la perte d'un logement est une des atteintes les plus graves au droit au respect de la vie privée et familiale et du domicile, droit fondamental pour garantir à l'individu la jouissance effective des autres droits fondamentaux qui lui sont reconnus. Son importance cruciale pour l'identité de la personne, l'autodétermination de celle-ci, son intégrité physique et morale, le maintien de ses relations sociales ainsi que la stabilité et la sécurité de sa position au sein de la société obligent l'Etat à des actions positives de relogement, lorsque l'expulsion s'avère absolument nécessaire.

Comme le souligne la Cour, des textes internationaux ou adoptés dans le cadre du Conseil de l'Europe insistent sur la nécessité, en cas d'expulsions forcées de Roms et Gens du voyage, de leur fournir un relogement. Leur vulnérabilité implique d'accorder une attention spéciale à leurs besoins et à leur mode de vie propre.

Cet arrêt porte condamnation des pratiques passées et actuelles de l'Etat en la matière. Celles-ci, faites au mépris des engagements internationaux et européens de la France, doivent immédiatement cesser. La LDH saura utiliser, autant que besoin, un arrêt dont elle espère que le gouvernement français prendra toute la mesure."


En pièce jointe : le délibéré de la cour européenne de justice

cdeh_jugement_france.pdf CEDH jugement FRANCE.pdf  (559 Ko)


Samedi 26 Octobre 2013



Communiqués ANAS | Protection de l'enfance | International | Déontologie | Formation | Santé | Congrès - Colloques - Conférences