Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Colère des a.s. de Service Social Départemental


L'ANAS a reçu ce message de collègues qui travaillent en polyvalence de secteur. L'équipe de travailleurs sociaux (AS et CESF) dénonce des conditions de travail qui sont devenues "infernales et notre éthique est sans cesse bafouée"... Cette situation est-elle partagée dans d'autres Départements ? Vous pouvez réagir à la fin de cet article



Colère des a.s. de Service Social Départemental
Afin d'éviter qu'il soit reproché à nos collègues de manquer au devoir de réserve lié au statut des agents territoriaux, nous avons enlevé dans ce texte toute référence au département et à la ville concernée

Le message de nos collègues :

Quel est le sens du Travail Social aujourd'hui en SSD ? Protection de l'enfance ................... et Prévention, quand il reste du temps !!!

Pourquoi ?

Nous n'avons pas de cadre.

Le Service Social Départemental devient responsable de tout ; Quand il y a dysfonctionnement d'un autre service , c'est le SSD qui pallie aux manques.

De plus , nous nous trouvons dans de nombreuses situations où la déontologie et l'éthique sont purement et simplement annihilées :

- participation à des réunions avec des partenaires type bailleurs sociaux ou "chefs de projets" politiques dans les quartiers où l'on déballe la vie des gens et où l'on nous leurre en nous disant qu'on n'a pas le choix , qu'il faut y aller et parler des personnes afin de les aider dans leurs difficultés;

- obligation de faire des enquêtes "porte à porte" pour le compte de bailleurs , pour "améliorer le cadre de vie" du particulier;

- participation à des commissions logements où l'on doit également parler des familles devant des associations bénévoles : quel intérêt pour les usagers ??

Par ailleurs, la montée impressionnante des demandes, sans moyen supplémentaire bouleverse l'organisation de notre travail et crée des tensions et dispersions inimaginables : on commence un travail pour une famille , on est sollicité au téléphone ou à l'accueil pour nombre d'autres et il faut parfois une heure ou deux avant de pouvoir revenir à ce qu'on avait débuté.

De même, la montée en charge de demandes de personnes ayant besoin d'une prise en charge" psy", secteur en pénurie de réponses également, nous amène à intervenir dans des situations complexes qui nécessitent beaucoup de temps et de professionnalisme.

Nous subissons le mépris de la hiérarchie qui nous rappelle sans cesse que nous sommes là pour appliquer la politique du département. Or, on a plus le sentiment que les élus passent avant la population.

Par ailleurs , notre service "Unité Territoriale de.......... " est vraiment précaire : bureaux surchargés pour 4-5 personnes dans lesquels on se heurte à nombre fils électriques, téléphoniques(1 pour deux)et informatiques... Ces espaces réduits sont mal éclairés et manquent d'aération car ils ne comportent que des fenêtres style meurtrière. Enfin, nous ne possédons aucun local pour nous isoler

Nos collègues ont rédigé une lettre ouverte en direction du directeur de l'Action sociale de ce département :

Lettre ouverte à Monsieur .............
Directeur général de l’Action Sociale



Monsieur le Directeur,

L’équipe SSD de ............ souhaite vous rencontrer.

Nous voulons évoquer avec vous les profondes difficultés d’exercice des professions d’assistants sociaux et de conseillères en économie et familiale au sein du Département et notamment à L’UT...............

Quel est le sens du travail social au SSD aujourd’hui ?

La multiplicité des tâches, les nombreuses commandes institutionnelles et les réunions partenariales, ne nous permettent plus de faire de la prévention.

Nous sommes d’abord là pour l’usager

Notre éthique professionnelle est bafouée. Les nombreux protocoles et conventions sont signés pour l’Institution et les partenaires. Notre participation y est exigée sans en dégager le sens.

Quel est le réel intérêt pour l’usager ?

Les services extérieurs se donnent de nouveaux cadres qui amènent un nouveau public et de nouvelles demandes à l’UT.... pour lesquelles nous n’avons pas de réponse.

Le travail social n’est pas une science exacte. L’UT... est un lieu d’accueil spécifique avec pour missions premières la protection de l’enfance et la prévention et ne peut devenir un lieu de réponse à tout ni un lieu de contrôle….

Enfin, les moyens matériels et humains ne sont pas adaptés au public des secteurs de .............

Quel est le respect du public accueilli et du personnel dans ces conditions ?

Tous ces points nous pouvons les étayer par de nombreux exemples vécus par les uns et les autres au quotidien. Nous avons d’ailleurs tenu à lister toutes les tâches qui nous incombent actuellement et rendent nos conditions de travail épouvantables.

Nous voulons une rencontre rapide. L’équipe, très mobilisée, est prête à engager des actions si ces revendications ne sont pas prises en compte.

Nous vous prions de croire, monsieur le Directeur, en l’expression de notre considération.


L’Equipe SSD de l'unité territoriale


Vous pouvez écrire un commentaire en bas de page ou encore transmettre votre réaction directement à l'équipe concernée en utilisant l'adresse mail suivante : equipessd@yahoo.fr


Mardi 9 Novembre 2004



L'essentiel | Actualités | L'ANAS et vous | La Revue | Les avis de l'ANAS | JNE / JET | Espace Adhérents